Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Grosse pagaille sur la ligne SNCF Paris-Orléans ce matin

mercredi 30 novembre 2016 à 15:21 Par Etienne Escuer et Stéphane Barbereau, France Bleu Orléans

Peu après 9h, une caténaire a été arrachée au passage d'un train parti de la gare d'Austerlitz. Plusieurs trains ont été supprimés, d'autres retardés de près de 4 heures.

Des trains annoncés avec un retard de 2 à 4h...
Des trains annoncés avec un retard de 2 à 4h... © Radio France - Stéphane Barbereau

Loiret, France

Gros problèmes sur la ligne SNCF Paris-Orléans ce mercredi ! Aux environs de 9h, une caténaire a été arrachée par'un train parti de la gare d'Austerlitz, direction Les Aubrais. L'incident s'est produit dans le secteur d'Angerville, dans l'Essonne. Conséquences : 2 à 4 heures de retards sur la ligne, des trains supprimés et des centaines de voyageurs bloqués dans les gares. Les voyageurs du train qui a arraché la caténaire ont dû descendre en pleine voie et rejoindre la gare de Guillerval, à quelques centaines de mètres de l'incident.

A la gare des Aubrais, de nombreux voyageurs ont dû prendre leur mal en patience. Mais certains étaient en colère, comme David, chef d'entreprise, qui a décidé de faire demi-tour après avoir son annulé son rendez-vous sur Paris :

J'ai reporté mon rendez-vous à lundi mais je perds une journée de travail. Tous les voyages, il y a un retard. C'est une ligne catastrophique ! " - David, chef d'entreprise

Un constat partagé par Pierre, pompier qui vit à Toulouse mais travaille à Orléans :

Ça fait 48h que je travaille, je n'ai qu'une envie, c'est de rentrer chez moi... J'ai voulu faire une exception en prenant le train, je l'avais déjà fait il n'y a pas si longtemps et j'avais aussi été bloqué. C'est fréquent. Très fréquent. Trop fréquent." - Pierre, pompier

Un incident de plus, donc, sur cette ligne vieillissante, malgré de lourds travaux réalisés par la SNCF. Elle a toutefois décidé de rénover la ligne sur 10 ans, un chantier estimé à 1 milliard d'euros.