Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le président de la SNCF, Guillaume Pépy, à Pau

-
Par , France Bleu Béarn
Pau, France

Le Président de la SNCF était à Pau ce vendredi. Il a signé la vente de l'entrepôt de la Sernam à la ville. Il a aussi évoqué les conséquences pour Pau, de la liaison à grande vitesse entre Paris et Bordeaux en juillet prochain.

Francois Bayrou, Guillaume Pépy et Jean-Paul Brin à la mairie de Pau
Francois Bayrou, Guillaume Pépy et Jean-Paul Brin à la mairie de Pau © Radio France - Daniel Corsand

À Pau, ne l'appelez plus l’entrepôt de la Sernam. Son rachat par la mairie a été signé ce vendredi entre François Bayrou et Guillaume Pépy le Président de la SNCF. Montant du chèque: 800 000 euros. La ville de Pau va donc maintenant pouvoir commencer le réaménagement du quartier de la gare.

La fin d'une "absurdité"

D'abord cela permet d'en finir avec une absurdité. Depuis des années cet entrepôt immense, ne sert qu'à abriter les glissières de sécurité du Grand Prix automobile de Pau. D'autant plus absurde que ces rails sont en acier inoxydable et peuvent donc être stockés ailleurs et dehors. Pour cela, la ville de Pau payait 200 000 euros de loyer par an à la SNCF. Avec cet achat pour 800 000 euros, en 4 ans, la ville a amorti.

De l'animation, du sport, des start-up, du culturel et le BHNS

Aujourd'hui le maire de Pau Francois Bayrou ne parle plus vraiment de faire de cette immense halle, un pôle de la nuit pour les discothèques du centre ville, comme envisagé en début de mandat. Il parle d'avantage maintenant d'un lieu d'animation, culturelle, économique avec des start-up, et sportif avec un skate parc et une piste de BMX. Et puis sur l'esplanade devant, l'aile gauche de la gare va être rasée, ainsi que les deux bâtiments qui encadrent l'entrée du pont qui fait face. À la place, il y aura le terminus du futur Bus à Haut Niveau de Service, le BHNS. Il est question également de faire, derrière l'entrepôt, un grand parking relais.

L'entrepôt de la Sernam vu depuis le boulevard des Pyrénées
L'entrepôt de la Sernam vu depuis le boulevard des Pyrénées - Ville de Pau

Et le TGV dans tout ça?

Mais les deux hommes n'ont pas parlé que de cette vente. Il a également été question de TGV. À partir du 2 juillet prochain, la liaison Paris/Bordeaux se fera à grande vitesse. Pour la desserte de Pau depuis la capitale, ça fait plus d'une heure de gagnée. Le train direct Pau/Paris le plus rapide mettra 4h09 (on gagne 1h10). Et Guillaume Pépy promet que Pau ne sera pas oubliée dans le cadencement des liaisons.

Il y aura toujours 4 allers et retours direct (par jour). C'est un vrai changement de géographie. Quand au tarif, le train doit rester moins chers que l'avion. Rendez-vous en janvier (pour les nouveaux tarifs) — Guillaume Pépy

Guillaume Pépy promet des tarifs compétitifs par rapport à l'avion

Guillaume Pépy annonce également que toutes les rames TGV seront neuves fin 2018. Avec François Bayrou, il a aussi été question d'aménager l'accès aux handicapés des quais de la gare de Pau avec des ascenseurs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu