Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Hausse des prix du carburant : les automobilistes normands veulent bloquer le périphérique de Caen

vendredi 26 octobre 2018 à 6:01 Par Sixtine Lys, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu

Face à la hausse des prix du carburant, une Normande a créé le groupe Facebook "Les automobilistes de Normandie en colère". En cinq jours, le groupe a rassemblé 30.000 membres. La fondatrice appelle désormais à venir bloquer le périphérique de Caen le 17 novembre, jour de protestation nationale.

Le prix moyen d'un litre de sans plomb 95 s'élevait la semaine dernière à 1,55 euro, celui du gazole à 1,52 euro, selon le ministère de la Transition écologique.
Le prix moyen d'un litre de sans plomb 95 s'élevait la semaine dernière à 1,55 euro, celui du gazole à 1,52 euro, selon le ministère de la Transition écologique. © Maxppp - Arnaud Journois

Caen, France

La grogne contre la hausse des prix des carburants ne cesse d'augmenter, avec de nombreux appels au blocage des routes le 17 novembre 2018. Le groupe Facebook "Les automobilistes de Normandie en colère" créé dimanche 21 octobre rassemble ce jeudi plus de 32.000 membres. 

La fondatrice, Blandine Perrette, appelle elle aussi au blocage du périphérique de Caen le 17 novembre, jour de mobilisation dans toute la France. A l'origine de sa démarche, un profond ras-le-bol : "_J'ai énormément de frais kilométriques, ne serait-ce que pour aller au travail, car je dois faire 90 kilomètres par jour. Quand je pense qu'_il y a un an je mettais 60€ pour faire mon plein de gazole et aujourd'hui je suis quasiment à 90€."

Dimanche 21 octobre, je faisais mes comptes, et quand j'ai calculé qu'à partir de maintenant j'allais finir mes fins de mois à découvert uniquement en payant mon gazole, je me suis dit que ce n'était plus possible."

Blandine Perrette décide de réagir, et elle veut frapper fort. Elle découvre le mouvement national qui naît à Paris et se dit qu'elle doit les rejoindre. "Je sais qu'il y a plein de Normands qui sont comme moi. Les Normands, on a prouvé à plusieurs reprises qu'on était capable de se réunir. En créant cette page, j'ai essayé de nous rassembler pour qu'on puisse de notre côté suivre ce mouvement le 17 novembre."

Blandine Perrette reproche au gouvernement de se cacher derrière la cause de l'environnement.

Soutien des motards

La Fédération des motards en colère du Calvados a annoncé son soutien et participera à la mobilisation. Le gouvernement de son côté tente de désamorcer. La ministre des Transports, Elisabeth Borne, a rappelé que la hausse des carburants était "en grande partie liée à l'évolution des cours mondiaux du pétrole". Mais elle s'explique aussi par la taxation qui s'est alourdie, surtout pour le diesel depuis le 1er janvier.