Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Hausse des tarifs TER en Moselle : la région Grand Est incite les voyageurs à s'abonner

mardi 5 septembre 2017 à 20:01 Par Lucas Valdenaire, France Bleu Lorraine Nord

La hausse des prix des billets TER en Lorraine a du mal à passer pour beaucoup de voyageurs. Les tarifs des trains régionaux ont augmenté de 40% selon les calculs des associations d'usagers des transports. Un réconfort : des cartes d'abonnements aux réductions avantageuses.

Les nouveaux tarifs des TER en Lorraine sont appliqués depuis ce vendredi 1er septembre
Les nouveaux tarifs des TER en Lorraine sont appliqués depuis ce vendredi 1er septembre © Radio France - Lucas Valdenaire

Moselle, France

Vous prenez le TER en Lorraine ? Avant de monter dans le wagon, sortez la carte bleue. Pour la rentrée, les tarifs des trains régionaux ont augmenté de 40% en moyenne selon la FNAUT Grand Est (la Fédération nationale des associations d'usagers des transports). Par exemple : pour un trajet en semaine et sans carte entre Thionville et Remiremont, vous passez de 10,50 à 30,40 euros. Soit une augmentation de 189%, toujours selon les calculs de la FNAUT.

"C'est une augmentation massive"

Pour le trésorier de la Fédération Gabriel Humbert, "plus on fait de kilomètres, plus l'augmentation est importante."

Ceux qui trinquent le plus, ce sont les occasionnels, ceux qui n'ont pas de carte. En fait, si vous ne prenez pas le train régulièrement, l'augmentation est massive.

"Ceux qui trinquent le plus, ce sont les voyageurs occasionnels" Gabriel Humbert, trésorier de la FNAUT Grand Est

Cette année, la région Grand Est a décidé d'harmoniser ses anciens tarifs. La Lorraine s'aligne donc (le plus souvent, à la hausse), sur la Champagne-Ardennes et l'Alsace. Notez que les prix initiaux étaient toujours plus bas en Lorraine que chez ses voisins.

Pour cette rentrée scolaire, l'augmentation n'est pas facile à encaisser pour certains voyageurs. Julie et Noémie sont étudiantes à Metz mais habitent à une vingtaine de kilomètres de là. Pour elles, le train, c'est tous les jours et les prix "sont passés de 6,40 à 7,20 euros. Sur une semaine c'est un budget."

C'est difficile quand on est étudiant. On a plein d'autres choses à payer. Le train nous revient vite cher.

"C'est impossible, je n'ai pas les moyens"

Une hausse des tarifs qui pèse sur le budget à tel point que certains jeunes voyageurs renoncent à prendre le train. Héloïse est étudiante en géographie et selon elle : "c'est n'importe quoi."

Je suis à Metz et je vais devoir arrêter de voir mes potes à Nancy. Les prix ont doublé. C'est impossible, je n'ai pas les moyens.

Mais du côté des abonnements, il y a maintenant de nouvelles opportunités, et notamment pour les étudiants. D'ailleurs, quelques minutes plus tard, Héloïse ressort de la gare, rassurée : "j'ai pris des informations par rapport à la carte Primo Grand Est. Elle coûte dix euros et elle permet d'avoir 50% sur tous les trajets la semaine et 70% le week-end. Ça vaut vraiment le coup. Je pense que je vais la prendre."

Des avantages grâce aux cartes et abonnements

Cette carte Primo est réservée aux étudiants mais pas seulement. Tous les moins de 26 ans peuvent l'acheter. Pour les autres, il y a aussi des réductions : il suffit d'acheter une carte ou un abonnement "Presto". Il existe même des carnets de billets beaucoup plus avantageux que les billets uniques et plein tarifs.

"C'est une volonté de notre part, une politique incitative", assure Christine Guillemy, la vice-présidente de la région en charge des transports.

Nous voulons inciter les voyageurs à s'abonner. Nous voulons les fidéliser au réseau avec des avantages sur les cartes et les abonnements. La priorité est également donnée aux étudiants et aux plus précaires avec des réductions encore plus importantes.

Si vous voulez retrouver toutes les informations sur ces nouveaux tarifs, ils sont disponibles en gare et sur le site de la région Grand Est.