Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Haute-Loire : le nombre de radars bientôt multiplié par six ?

lundi 10 septembre 2018 à 17:39 Par David Valverde, France Bleu Saint-Étienne Loire

Les automobilistes de Haute-Loire vont plus que jamais avoir un œil sur le compteur de vitesse de leur voiture. Actuellement il y a une vingtaine de radars sur le département et l'on passerait quasiment à 120.

Les routes altiligériennes bientôt parsemées de radars ?
Les routes altiligériennes bientôt parsemées de radars ? © Maxppp - Philippe Vacher

Le Préfet de la Haute-Loire Yves Rousset a répété la demande auprès de l’État et espère voir les nouvelles bornes arriver avant la fin de l'année. Il souhaite voir le nombre de radars considérablement augmenter. Actuellement il y a une vingtaine de radars sur le département et l'on passerait quasiment à 120. "Nous avons eu un accord de principe du délégué interministériel de la sécurité routière. Il reste à acter l'arrivée de radars d'ici à la fin de l'année. Nous n'avons pas pour l'instant d'informations particulières mais par contre j'ai renouvelé ma demande. Il pourrait y avoir une centaine de radars supplémentaires dans le département" explique Yves Rousset. 

Le Préfet de Haute-Loire évoque les nouveaux radars.

Le Préfet de la Haute-Loire justifie cette décision par les mauvais chiffres de la sécurité routière dans le département avec déjà 19 personnes décédées sur les routes altiligériennes cette année, 10 de plus que l'an passé. "Catastrophique" selon lui. Alors même si les nombres d'accidents corporels (-3,2%), de blessés (-7%), de personnes hospitalisés (-26%) sont en nette baisse, ce sont les morts sur la route qui motivent cette décision. Et peut-être, disons le, l'incroyable efficacité des radars en Haute-Loire qui ont flashé à tout va en profitant notamment du passage au 80km/heure. Trois fois plus d'amende au mois de juillet dernier. 

Une centaine de radars supplémentaires sur les routes altiligériennes, cela augmente aussi potentiellement les actes de vandalisme. Il faut dire que ces dernières semaines ils ont été allègrement tagués, peinturlurés, parfois mis hors service.

"Scandaleux" pour les motards

Les routes altiligériennes seraient donc parsemées de radars, dans un département qui a été particulièrement été soumis déjà au passage au 80km/heure sur les routes de campagne. C'est la mesure de trop pour Jean-Louis Giroux de la Fédération des Motards en Colère de Haute-Loire : "C'est une énorme opération de communication. Il n'y aura jamais autant de radars. Je me demande où ils vont les mettre. Si on veut les mettre sur les petites routes départementales ça devient de la folie. Ils nous pompent le fric. C'est honteux, scandaleux. Ils feraient mieux de réparer les routes, de les remettre en bon état. On va boycotter les routes "radarisées" pour ne prendre que les petites routes. C'est ce qu'on fait déjà !"

Jean-Louis Giroux sur les nouveaux radars.