Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Haute-Savoie: Le Léman Express arrive. Pas les parkings-relais.

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Dans sept mois, le Léman Express entrera en service entre la France et la Suisse. Ce train transfrontalier desservira 45 gares entre Haute-Savoie, Ain, et canton de Genève. Objectif: réduire le nombre de voitures, et développer les mobilités douces. Problème: les parkings-relais ne sont pas prêts.

Illustration parking-relais
Illustration parking-relais © Maxppp - Juste Philippe

Thonon-les-Bains, France

Le 15 décembre prochain exactement,  le Léman Express entrera en service. 

Via six lignes, 45 gares, et 230 km de voies, ce train transfrontalier reliera par le rail Genève aux départements de la Haute-Savoie, et de l'Ain.

Dans le canton de Genève comme dans le chablais, la vallée de l'Arve et l'agglomération d'Annecy, ce nouveau transport en commun, qui devrait accueillir dès la fin de l'année entre cinquante mille et soixante mille voyageurs par jour, vise à réduire le nombre de voitures, la pollution et développer les mobilités douces sur tous ces territoires.

Actuellement, seulement 6 % des déplacements dans le genevois français s'effectuent en transports en commun

Mais pour inciter les habitants à délaisser la voiture, il faut leur proposer des alternatives cohérentes, et attractives, notamment en terme de commodités, et donc de solutions combinées: voiture+train, bus+train, covoiturage, vélo. C'est la vocation des fameux P+R, ces parcs-relais qui permettent aux usagers de passer d'un mode de déplacement à l'autre. 7000 places de stationnement en parc-relais sont prévues pour accompagner le Léman Express. Mais  

Les parking-relais ont "un léger retard à l'allumage"

dixit le maire de Thonon-les-Bains, et président du pôle métropolitain du genevois français, Jean Denais.

"A Thonon, le projet de notre parking-relais est prêt depuis 2014, mais les démarches administratives ont tout retardé" Jean Denais, maire de Thonon-les-Bains

Le 15 décembre, il y aura  seulement 300 places en parking-relais entre Thonon-les-Bains, Bons-en-chablais, et Perrignier. C'est là que le bât blesse, et qui interroge les futurs usagers du Léman Express, qu'ils habitent dans la vallée de l'Arve, à la Roche-sur-Foron, à Annecy, ou dans le Chablais.

Les milliers de places de stationnement qui constituent l'un des maillons essentiels de ce futur grand projet de mobilité ne sont pour l'immense majorité même pas encore en chantier. Ilustration dans le Chablais avec le reportage de Marie Ameline

"Notre parking de 200 à 300 places ne sera pas opérationnel avant 2021, d'ici là il faudra trouver des solutions palliatives et marcher un peu" concède le maire de Machilly, Jacques Bouvard

au total 7000 places de stationnement en parc-relais sont prévues pour accompagner le Léman Express d'ici 2023.