Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Haute-Savoie : le projet du tunnel sous Semnoz abandonné à Annecy

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

"Ce n'est pas une surprise mais une déception". Le président du conseil départemental de la Haute-Savoie abandonne le projet du tunnel sous Semnoz. Une décision en réponse à la demande écrite des quatre maires d'Annecy, Sevrier, Saint-Jorioz, Duingt, et de la présidente du Grand Annecy.

Illustration tunnel routier
Illustration tunnel routier © Radio France - Florence Gotschaux

Un nouvel épisode, mais peut-être pas le dernier, dans le feuilleton de plus de trente ans du tunnel sous Semnoz à Annecy. Le projet est une fois plus, mais sans surprise, renvoyé aux oubliettes. C'était une promesse de campagne du nouveau maire d'Annecy François Astorg, qui cette semaine avec les trois maires de Sevrier, Bruno Lyonnaz, de Saint-Jorioz, Michel Béal, de Duingt, Marc Rollin, et de la présidente de l'agglomération  du Grand Annecy, Frédérique Lardet, a, dans un courrier, demandé au président du conseiller départemental de Haute-Savoie, Christian Monteil, d'abandonner le projet du tunnel sous Semnoz, qui jusqu'à présent constituait l'un des volets du projet global de mobilité LOLA pour désengorger le trafic sur la rive ouest du lac.

"Ils me demandent de renoncer mais ce sont eux qui l'enterrent"

"On renonce", c'est la réponse sans détour de Christian Monteil. "On va renoncer, car le tunnel sous Semnoz tout seul n'a aucun sens si il n'y a pas du bus à haut niveau de service avec, et s'il il n'y a pas la liaison entre la sortie du tunnel et la commune de Seynod qui était à la charge de l'agglomération pour une soixantaine de millions d'euros. Donc ils me demandent de renoncer mais ce sont eux qui l'enterrent."

Ecoutez Christian Monteil, le président du conseil départemental de Haute-Savoie

Objectif : baisse de 30 % des gaz à effets de serre en six ans

"L'abandon du projet du tunnel est le résultat d'une large concertation avec les élus et les populations concernées sur la rive ouest " explique de son côté Frédérique Lardet. "Le tunnel ne passait pas, notamment parce qu'il fallait protéger le lac, et que les particules qui se déposent sur le bitume se retrouvent dans l'eau. Notre intérêt à nous c'est de protéger notre environnement. L'eau bien sûr, et la qualité de l'air, avec c'est notre objectif, une réduction des gaz à effets de serre de 50% d'ici 10 ans et 30 % sur ce mandat."

Un lycée sur la rive ouest pour inverser les flux de circulation

"Le stop au tunnel cela veut dire qu'il faut réfléchir très vite à des solutions performantes pour réguler les flux, et être dans une dé-mobilité. Et parmi les pistes, en tout cas un souhait très fort que nous avons avec le président de la communauté de communes des Des sources du lac, Jacques Dalex, c'est d'avoir un jour un lycée sur cette rive ouest du lac qui permettrait d'inverser les flux."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess