Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Haute-Vienne : à la veille du passage à 80km/h, les motards ne décolèrent pas

samedi 30 juin 2018 à 20:16 Par Nicolas Tarrade, France Bleu Limousin

A la veille de l'entrée en vigueur des 80km/h, près de 300 motards ont exprimé leur mécontentement ce samedi, dans les rues de Limoges, sur l'autoroute A20, puis la D2000. Les motards ne décolèrent pas.

A la veille de l'entrée en vigueur des 80km/h, près de 300 motards ont exprimé leur mécontentement ce samedi
A la veille de l'entrée en vigueur des 80km/h, près de 300 motards ont exprimé leur mécontentement ce samedi © Radio France - Nicolas Tarrade

Limoges, France

Les motards ne décolèrent pas. A la veille de l'entrée en vigueur du passage à 80 km/h sur le réseau secondaire, près de 300 motards ont exprimé leur mécontentement ce samedi, dans les rues de Limoges. Un départ inédit au Champ-de-Juillet. Ils ont d'abord mis le feu à des palettes de bois et des pneus, sur le rond-point entre la rue d’Isly et le cours Bugeaud. Non du siège de la députée En Marche, Marie-Ange Magne. Une façon de fustiger la politique actuelle du Gouvernement. 

Le cortège a ensuite pris la direction du boulevard extérieur, en direction du radar du Boulevard Bel-Air, le premier à être bâché. Ils en ont ensuite bâché cinq autres, sur l'autoroute A20 et sur la D2000. "Nous ce qu'on veut, c'est un réseau propre, un réseau entretenu, un réseau modernisé", estime Thierry Durant, membre de la fédération des motards en colère de la Haute-Vienne. "Actuellement, on est à 7% des gens qui roulent sans permis. On va monter à combien de % ?! A 20 %?! Il y en a qui vont perdre leur emploi parce qu'ils n'ont plus de permis", s'interroge Thierry Durant. 

Les motards en colère ont fait dix-sept propositions au préfet en matière de sécurité routière. En vain. "On a l'impression d'être face à un mur", soupire ce manifestant. 

Des flyers distribués

Ce samedi matin, aux abords de la zone commerciale de Boisseuil, des gendarmes ont mené une opération de sensibilisation. Au programme, distribution de flyers. "Depuis quelques semaines, les forces de police et de gendarmerie multiplient les contrôles, dans un but pédagogique. L'idée étant de bien faire passer le message", estime Georges Salaun, le directeur de cabinet du préfet de la Haute-Vienne. "Cela fait partie des missions des forces de l'ordre, qui ne sont pas là, que pour faire de la répression", conclut-il. 

Des flyers distribués où il est écrit "quand la vitesse baisse, la mortalité baisse". En désaccord, et même si la mesure entre en vigueur ce dimanche, les motards promettent d'autres mobilisations.