Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ouverture des TER à la concurrence dans les Hauts-de-France : Transdev se lance

-
Par , France Bleu Nord

Le groupe Transdev a officialisé ce mardi sa candidature pour exploiter 3 réseaux de TER des Hauts-de-France dans le cadre de l'ouverture des lignes à la concurrence.

Transdev exploite des lignes ferroviaires en Allemagne depuis déjà 25 ans
Transdev exploite des lignes ferroviaires en Allemagne depuis déjà 25 ans - @ Transdev Holger Jacoby

La course commence à s'accélérer dans le processus d'ouverture à la concurrence de trois ensembles de lignes TER dans les Hauts-de-France. Alors que l'appel d'offres a été lancé mais que le cahier des charges n'a pas encore été communiqué aux entreprises candidates, le groupe Transdev a officialisé devant la presse ce mardi sa candidature pour l'exploitation de ces trois lignes: l'étoile de Saint-Pol-sur-Ternoise (lignes de St-Pol vers Arras, Béthune/Lille, Etaples), l'étoile d'Amiens et la ligne Paris-Beauvais. 

Transdev, qui est une filiale de la Caisse des Dépôts, est déjà bien implanté dans la région avec la gestion de plusieurs réseaux de bus, notamment les réseaux Tadao à Lens, DK'Bus à Dunkerque ou encore Calais Opale Bus. Mais surtout, Transdev met en avant son expérience acquise à l'étranger en matière de ferroviaire, en particulier en Allemagne où le groupe exploite des lignes depuis 25 ans, l'Allemagne ayant fait très tôt le choix de l'ouverture à la concurrence. Le groupe met en avant la plus grande qualité de service qui lui a permis de rendre le train plus attractif, avec, à la clef, un nombre de voyageurs en hausse dans les trains. 

Transdev a vu le nombre de ses passagers augmenter sur les lignes ferroviaires qu'il exploite en Allemagne
Transdev a vu le nombre de ses passagers augmenter sur les lignes ferroviaires qu'il exploite en Allemagne - @ Transdev Uwe Miethe

Le groupe annonce qu'il portera une attention particulière à la ponctualité, à la qualité du service en bord et en gare ou encore à l'interconnexion avec les autres modes de transport (par exemple mieux coordonner les horaires des bus et des trains) mais sans plus de détails puisque la région n'a pas encore communiqué le cahier des charges aux entreprises candidates. 

Qu'est-ce qui changera pour les voyageurs? 

Peu et beaucoup de choses à la fois! L'ouverture à la concurrence sur les lignes TER, qui sera obligatoire en France en 2024, mettra fin au monopole de la SNCF. Ce seront des opérateurs privés qui se verront confier l'exploitation des lignes et la maintenance des trains, mais les trains eux resteront bien propriété de la région. Mais le but recherché, avec l'émulation créée par la concurrence, est bien d'améliorer le service à tous points de vue: moins de trains supprimés, moins de retards, plus de services à bord, etc. 

La région des Hauts-de-France a été l'une des premières à se lancer dans l'ouverture à la concurrence. Ces trois premiers lots représentent environ 20% des TER dans la région. Mais d'autres lignes devraient bientôt s'ouvrir à la concurrence: la région vient de voter une motion ouvrant la voie à l'ouverture à la concurrence sur la ligne Paris-Maubeuge / Cambrai et sur la ligne Paris / Calais. Il ne s'agit en aucun cas d'une privatisation mais bien d'une délégation de service public. L'entretien des voies et de la signalisation resteront par exemple à la charge de la SNCF. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess