Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Hauts-de-France : un jeune sur quatre a déjà pris le volant en ayant bu ou pris de la drogue

jeudi 6 décembre 2018 à 3:01 Par Anne-Claire Gauchard, France Bleu Nord

L'assureur MAAF vient de mener une enquête sur le comportement des 18-25 ans au volant. Si les jeunes des Hauts-de-France sont plus prudents que les autres, ils prennent tout de même régulièrement des risques. Un jeune sur quatre affirme avoir déjà conduit en ayant bu ou consommé de la drogue.

26% des jeunes des Hauts-de-France ont déjà pris le volant en ayant consommé de l'alcool ou de la drogue
26% des jeunes des Hauts-de-France ont déjà pris le volant en ayant consommé de l'alcool ou de la drogue © Maxppp - Eric Roger

Lille, France

Même si la région Hauts-de-France affiche le meilleur résultat dans cette enquête* menée par l'assureur MAAF, les chiffres sont encore alarmants : 26% des 18-25 ans (contre 33% au niveau national) affirment avoir déjà pris le volant alcoolisés ou en ayant consommé de la drogue.

Le constat est le même pour les excès de vitesse.  Les jeunes des Hauts-de-France en commettent moins que la moyenne des jeunes Français, mais ils sont encore 65% à rouler trop vite (contre 72% au niveau national). 

J'ai failli virer au fossé

"Je voyais trouble, je ne vais pas vous mentir" se souvient Manon, une jeune lilloise.  Quand elle était tout juste titulaire du permis,  cette enseignante de 22 ans a pris le volant après une soirée alcoolisée. '"Une biche est passée à un mètre de ma voiture et j'ai failli virer au fossé", raconte t-elle, affirmant que l'expérience lui a servi de leçon.

Il roulait à 160 km/h sur l'autoroute , avec un joint dans les mains

Dans les Hauts-de-France comme ailleurs, un jeune sur 5 affirme explique également ne pas toujours parvenir à dire non à un conducteur, qui a trop bu ou trop fumé et qui propose de le ramener.  C'est ce qui est arrivé à William, un étudiant lillois de 19 ans, qui fêtait l'anniversaire d'un ami. "Je ne connaissais pas très bien le gars. Il roulait à 160 km/h sur l'autoroute , avec un joint dans les mains, c'était pas rassurant du tout et on a fait un petit vingt kilomètres comme ça".

Enfin, comportement à risque le plus répandu  : près de 9 jeunes sur 10 (85% dans les Hauts-de-France contre 89% au plan national) utilisent leur téléphone au volant

"Les jeunes sont peu sensibles aux campagnes de prévention classiques",  rappelle Pierre Negre, responsable de la prévention chez MAAF Assurances. La MAAF qui propose depuis 17 ans son plan Vigicarotte pour valoriser les comportements responsables, en se rendant sur le terrain, mais aussi en utilisant au maximum les réseaux sociaux, les youtubeurs ou les applis sur smartphone. Alcootel par exemple, permet de mesureur précisément ce que l'on a bu et quand on peut reprendre le volant.

*Sondage réalisé sur Messenger du 2 au 11 octobre 2018. 2 578 répondants de 18 à 25 ans, dont 185 pour la région Hauts-de-France.