Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Hollande rate son avion à Montpellier, il manque toujours des panneaux pour indiquer l'aéroport sur l'autoroute

mercredi 27 septembre 2017 à 17:32 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault et France Bleu

La semaine dernière, l'ancien président de la République François Hollande a loupé son avion à Montpellier, son chauffeur a loupé la bifurcation sur la nouvelle autoroute A9 ce qui relance la polémique sur l'absence de panneau indiquant clairement l'aéroport.

Le chauffeur de l'ancien président a loupé la bonne sortie pour rejoindre l'aéroport de Montpellier
Le chauffeur de l'ancien président a loupé la bonne sortie pour rejoindre l'aéroport de Montpellier © Maxppp -

Montpellier, France

Cela fait des mois que les responsables de l'aéroport de Montpellier et le maire de Montpellier réclament un panneau sur la nouvelle autoroute A9 pour indiquer l'aéroport Montpellier Méditerranée. En vain... !

Chaque jour , on estime à 600 le nombre d'automobilistes qui font demi-tour à Lunel ou à Sète, parce qu'ils ont raté la sortie, parce qu'ils n'ont pas pris l'A709 pour aller au centre ville de Montpellier, vers les plages ou à l'aéroport.

La semaine dernière, c'est l'ancien président de la République, François Hollande qui a raté son avion à cause de l'absence de panneau. Il revenait de Carcassonne où il avait remis une médaille (médaille d'officier de l'Ordre National du mérite à Christine Pujol), son chauffeur a loupé la sortie pour rejoindre l'aéroport. Il a été obligé de faire demi-tour à Lunel.

"Nous n'étions pas à l'aise que Hollande loupe son avion, mais on espère que ça va nous aider".

Une mésaventure qui pourrait faire avancer le dossier des panneaux. C'est ce qu'espère Emmanuel Brehmer, le patron de l'aéroport de Montpellier Méditerranée : "L'ancien président a dû faire demi tour, parce que son chauffeur n'a pas vu le panneau, et que les GPS ne sont pas à jour encore. Le temps de faire demi tour à Lunel il a loupé son avion. Nous n'étions pas à l'aise forcément. Mais on espère que ça va nous aider.

Que cela touche François Hollande c'est une catastrophe, mais ça l'est à chaque fois qu'un de nos passagers loupe son avion. Ça fait plusieurs mois qu'on essaye d'obtenir un panneau qui indique l'aéroport sur cette autoroute, on se heurte à des dysfonctionnements bureaucratiques qu'on n'arrive pas à vérifier. On a bien des panneaux Toulouse-Blagnac ou Bordeaux-Mérignac, Nimes-Garon, mais on n'arrive pas à obtenir Montpellier-Méditerranée".

Emmanuel Bréhmer, le directeur de l'aéroport de Montpellier

"François Hollande a été victime de ses propres services"

Philippe Saurel, le maire de Montpellier et président de la Métropole réclame lui aussi ses panneaux depuis des mois. "Quand on n'est pas habitué, on peut rater la sortie. J'avais demandé dès 2014 que les services du ministère des transports assurent une signalétique précise pour indiquer l'aéroport et la plage. On nous a toujours refusé ces panneaux.

François Hollande a été victime de ses propres services en quelque sorte. Il faut changer un certain nombre de fonctionnements dans les ministères pour que les choses soient basées sur le bon sens et sur des constats de terrain".

Philippe Saurel, le maire de Montpellier

Aujourd'hui, personne ne comprend vraiment pourquoi l'installation de ces panneaux n'est pas possible. Certains croient savoir qu'il s'agit d'une question de taille d'aéroport, d'autres que c'est parce que le nom de Montpellier figure dans le nom de l'aéroport, d'autres enfin qu'il s'agit d'un simple caprice de fonctionnaires au ministère des transports.

Le préfet de l'Hérault s'est lui-même vu refuser le dossier et cherche désespéramment une solution. La parade ? Du surligneur pour ne pas louper la sortie Montpellier. Mais à aucun moment le mot "aéroport" ne figurera sur les panneaux. "Ces panneaux jaunes surligneront la direction de Montpellier, et la direction Lunel Lyon et la direction Béziers pour éviter toute confusion" explique Pierre Pouëssel, bien embarrassé de ne pas pouvoir proposer mieux.