Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Sécurité routière: "Il y a des vies entières à reconstruire"

vendredi 29 janvier 2016 à 8:25 Par Emilie Pou, France Bleu Belfort-Montbéliard

La sécurité routière lance un nouveau spot télévisé. Avec un slogan: "derrière chaque victime de la route, il y a des victimes dans la vie". L'invité des 3 questions ce vendredi matin était Leïla Belaouli, infirmière au service polytraumatisé au centre Bretegnier d'Héricourt.

Le nouveau spot télé de la sécurité routière
Le nouveau spot télé de la sécurité routière

France

Sur ce nouveau spot de la sécurité routière baptisé "onde de choc", on voit deux voitures se rentrer dedans et on entend une voix off raconter ce qui se passe après l'accident. Le papa d'une victime qui ne sourira plus. La mamn de l'autre victime, paralysée, qui n'arrive pas à oublier. Et puis il y a ce slogan: "derrière chaque victime de la route, il y a des victimes de la vie". Leïla Belaouli est infirmière au service polytraumatisé au centre Bretegnier d'Héricourt, un centre de rééducation fonctionnel pour les accidentés de la route. Elle soigne et écoute au quotidien "ceux qui restent", les accidentés de la route et leurs familles. 

Il faut que toute la famille s'implique dans la rééducation

"Les victimes arrivent avec une souffrance extrême. Leur vie a basculé. Ils ont des lésions physiques, traumatiques et psychologiques et leurs familles sont traumatisées aussi. Il faut les accompagner les écouter, entendre leur souffrance" explique l'infirmière. "Et puis il y a la rééducation. Il faut absolument inclure les familles dans le parcours de leur proche car c'est un parcours très long. Il y a toute une vie à reconstruire. Tout le projet de vie est remis en question et il faut mettre en place un nouveau projet. Rien ne peut se faire sans l'aide de la famille et des proches".