Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Île-de-France : le futur RER sera un peu plus rapide mais surtout plus confortable

lundi 11 juin 2018 à 19:47 Par Aurore Jarnoux, France Bleu Paris

Le RER du futur sera plus connecté, mieux équipé et plus accessible. C'est en tout cas l'objectif d’île-de-France Mobilités et de la SNCF. Les 255 rames, conçues par Alstom et Bombardier, circuleront sur les lignes D et E à partir de 2021.

Les RER Nouvelle Génération transporteront d'ici 2025 plus d'un million de voyageurs.
Les RER Nouvelle Génération transporteront d'ici 2025 plus d'un million de voyageurs. - Alstom

Île-de-France, France

Île-de-France Mobilités a dévoilé son nouveau RER, le RER NG, pour Nouvelle Génération. Ces rames toutes neuves transporteront près d'un million et demi de passagers chaque jour d'ici 2025.

Près de 2000 places assises et des accès pour les fauteuils roulants

Pour accueillir ces nombreux voyageurs, chaque rame peut accueillir jusqu'à 1860 passagers. Pour faciliter les entrées et les sorties, le RER NG comporte des portes plus larges, d'environ deux mètres de long. A l'intérieur, les plateformes d'accueil desservent des salles basses. Elles sont conçues un peu comme des bus, on peut s'y asseoir ou rester debout. Elles sont donc plutôt destinées aux courts trajets. 

La salle basse du nouveau RER est conçue comme un bus. - Aucun(e)
La salle basse du nouveau RER est conçue comme un bus. - Alstom

Pour les passagers qui font de longs voyages, direction l'étage du RER avec des rangées de fauteuils en face à face et de grandes baies vitrées. Ces espaces à double niveau sont situés au milieu des rames. 

L'étage du nouveau RER est plutôt destiné aux voyageurs qui effectuent de longs trajets. - Aucun(e)
L'étage du nouveau RER est plutôt destiné aux voyageurs qui effectuent de longs trajets. - Alstom

Aux extrémités des rames, là il n'y a qu'un seul niveau, dédié en priorité aux personnes à mobilité réduite, aux poussettes et aux voyageurs avec bagages. Il n'y a pas d'escaliers, c'est donc plus simple pour circuler.

Mais vous trouverez dans toutes les parties du train des ports USB pour recharger les batteries, un système de climatisation et des écrans d'information. Au plafond, vous verrez même des galets lumineux qui envoient des ondes apaisantes.

Un RER plus rapide et plus fréquent

Le RER Nouvelle Génération sera plus rapide selon ses concepteurs, ses accélérations seront en effet plus fortes, ce qui permettra de réduire le temps de parcours. "On parle de quelques secondes entre deux arrêts mais elles sont très importantes pour respecter la régularité", souligne Laurent Probst, le directeur général d’île-de-France Mobilités.

Le nouveau RER circulera sur les lignes D et E. - Aucun(e)
Le nouveau RER circulera sur les lignes D et E. - Alstom

Et sur les tronçons les plus fréquentés, il y aura un train toutes les 108 secondes, c'est-à-dire environ toutes les deux minutes. Ce sera le cas, par exemple, entre Saint-Lazare et la Gare du Nord ou encore entre Châtelet et la Gare du Nord.

Le RER du futur entrera en fonction dans trois ans, en 2021 et circulera sur les lignes D et E. Les 255 rames coûteront au total 3,75 milliards d'euros. Selon ses concepteurs, Alstom et Bombardier, la construction de ce RER nouvelle génération a permis la création de 8000 emplois directs et indirects en France.