Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Ile-de-France : toujours autant de retard sur les RER et Transiliens

lundi 23 octobre 2017 à 18:15 Par Emmanuel Grabey, France Bleu Paris

Sur les six premiers mois de l'année 2017, presque aucune ligne de Transiliens et de RER n'atteint les objectifs de régularité horaire fixés par Île-de-France Mobilités. S'il y a du mieux sur certaines lignes, d'autres sont en chute libre montre le bulletin de ponctualité d'Ile-de-France Mobilités.

RER C.
RER C. © Radio France - Martine Bréson

Île-de-France, France

Vos transports en commun en Île de France ont ils été à l'heure sur les six premiers mois 2017 ? Clairement non ! Et c'est Île de France Mobilités (ex-STIF) elle-même qui le dit dans son bulletin de ponctualité, rendu public cette semaine. Comme en 2016, si certaines lignes vont bien, d'autres virent parfois au cauchemar pour les usagers.

La régularité horaire des lignes de métro est satisfaisante - Aucun(e)
La régularité horaire des lignes de métro est satisfaisante - Copie d'écran IDF Mobilités

Il y a des points positifs : le métro fonctionne bien, toutes les lignes dépassent le seuil de 95% de rames à l'heure, objectif minimal que se fixe l'opérateur de transports. Pour le reste, RER ou Transilien, c'est simple : presque aucune ligne ne respecte les objectifs de ponctualité ! La seule à être dans les clous, c'est la ligne K du Transilien... la moins empruntée du réseau. Pour les plus fréquentées, la ligne J dépasse à peine le seuil de 9 trains sur 10 à l'heure, la H et la L sont en dessous, la palme revenant à la R, avec moins de 85% de trains ponctuels.

Des travaux de rénovation font chuter la régularité horaire

Mais c'est toujours sur le RER que la situation est la plus critique : aucune ligne n'atteint les objectifs d'Île-de-France Mobilités, et seule la ligne E dépasse 90%. Les lignes A B C et D sont entre 85 et 87%. Pour expliquer ces retards sur les lignes RER, l'opérateur de transports met en avant les travaux de rénovation en cours sur plusieurs lignes. Le RER C par exemple voit sa régularité chuter de 2,7 points par rapport aux six premiers mois 2016. Or, son coup de jeune va durer jusqu'en 2025, peu de chances que la situation s'améliore d'ici là.

Certaines branches des lignes A et B ont une régularité inférieure à 70% - Aucun(e)
Certaines branches des lignes A et B ont une régularité inférieure à 70% - Copie ecran IDF Mobilités

Même chose pour le RER B : à cause des travaux du Grand Paris à Arcueil, chaque perturbation se transforme en catastrophe. La conséquence est que la branche vers Robinson devient la moins ponctuelle du réseau, avec moins de 2 trains sur 3 à l'heure. Elle détrône ainsi la branche vers Cergy du RER A, qui a longtemps été en tête des cauchemars des usagers !

La ligne C du RER voit sa régularité chuter à cause des travaux et de sa vétusté - Aucun(e)
La ligne C du RER voit sa régularité chuter à cause des travaux et de sa vétusté - Copie écran IDF Mobilités