Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Ille-et-Vilaine : neuf relais routiers vont rouvrir, un choix "arbitraire" selon des chauffeurs routiers

Par

Les préfectures d'Ille-et-Vilaine et des Côtes-d'Armor ont annoncé samedi 7 novembre la réouverture de neuf restaurants routiers. Certains chauffeurs routiers réclament que tous les relais routiers du département puissent ouvrir pour ne pas devoir manger dans leur cabine et retrouver du lien social.

Les relais routiers pourront rouvrir de 18 heures à 10 heures le lendemain et servir de la restauration sur place. Les relais routiers pourront rouvrir de 18 heures à 10 heures le lendemain et servir de la restauration sur place.
Les relais routiers pourront rouvrir de 18 heures à 10 heures le lendemain et servir de la restauration sur place. © Radio France - Stéphane Subiéla

Ils devaient manger matin, midi et soir dans leur cabine de camion depuis le début du confinement. Les chauffeurs routiers pourront de nouveau s'installer pour se restaurer dans neuf relais routiers en Ille-et-Vilaine. 

Publicité
Logo France Bleu

La préfecture a annoncé leur réouverture samedi 7 novembre, de 18 heures le soir à 10 heures le lendemain, en respectant un protocole sanitaire strict. La plupart ne sont pas ouverts le week-end. Les neufs relais autorisés devraient donc rouvrir leurs portes dès lundi 9 novembre. Au total, 250 relais routiers peuvent rouvrir en France suite à une négociation avec les principaux syndicats.

Seuls les professionnels du transport routier auront accès à ces restaurants routiers sur présentation de leur carte professionnelle. Les neufs relais routiers autorisés à rouvrir sont : 

  • L’ardoise – 14 place de l’Église, 35137 Bédée
  • Le Ker Jo Ann – 2 lieu-dit les Fossés, 35220 Châteaubourg
  • La p’tite Fringale – Parc d’activités de la Vignen 35270 Étrelles
  • Aire de service d’Armor et d’Argoat Station Shell, 35590 Saint-Gilles
  • Aire du Pays de Rennes – Station Total, 35590 Saint-Gilles
  • Relais des onze Écluses – ZA La Morandais, 11 rue Louis Renault, 35190 Tinéniac
  • Restaurant RN 24 – 6 l’Ancienne Gare, 35380 Treffendel
  • L’Auberge des Moutiers – 35130 Moutiers
  • Le Bistrot Vernois – Vern-sur-Seiche

Dans les Côtes-d'Armor, la préfecture a également décidé la réouverture de sept restaurants routiers : 

  • Le Relais des 4 Roues à Jugon-Les-Lacs
  • Les Routiers à Loudeac
  • Le Tryskel à Plouagat
  • Le Relais du Beg Ar C'hra à Plouvenez-Moedec
  • Le Relais de Bellevue à Saint-Agathon
  • Le Ty Breizh à Saint-Jouan-de-L'Isle
  • Le Restaurant de la Gare à Caulnes

le choix a été fait sur des critères que nous ne comprenons pas"

L'arrêté préfectoral était attendu par de nombreux chauffeurs routiers. Sur le groupe Facebook "Breizh Truck Drivers", Benoit Rotrou est amer. Il dénonce une décision "arbitraire"."Le choix a été fait sur des critères que nous ne comprenons pas, explique ce chauffeur routier à France Bleu Armorique. Certains restaurants qui avaient joué le jeu lors du premier confinement sont punis en ne faisant pas partie de la liste." 

Les membres de ce groupe Facebook demandent la réouverture du restaurant routier "Le Vallon" à Noyal-Châtillon-sur-Seiche. Ils appellent à se rassembler lundi 9 novembre en soutien au relais routier. Son grand parking leur permet de se garer facilement. "C'est déjà très compliqué de se garer le soir, trouver une place est un casse-tête qui se prépare dès le matin". 

La cabine, on y travaille, on y dort, il faut pouvoir en sortir, même psychologiquement on a besoin de lien social"

Selon Benoit Rotrou, cet arrêté n'est pas suffisant_."Au premier confinement, on a eu de la chance d'avoir du beau temps, on pouvait se permettre de manger dehors. On arrive au mois de novembre... on a envie de manger assis le soir et pas au volant d'un camion. Je pense en particulier aux chauffeurs qui sont en camion porte-voiture, qui ont des cabines dans lesquelles ils ne peuvent pas tenir debout. La cabine, on y travaille, on y dort... mais il faut pouvoir en sortir aussi, même psychologiquement on a besoin de lien social"._ 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu