Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Ligne T4 à Rouen : toutes les informations pratiques

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

La ligne T4 du TEOR commence à circuler dès le samedi 25 mai 2019 : l'aboutissement de travaux commencés l'été dernier dans le centre de Rouen. On fait le point sur les questions pratiques.

La ligne T4 croisera les autres lignes du Teor au boulevard des Belges
La ligne T4 croisera les autres lignes du Teor au boulevard des Belges © Radio France - Diane Berger

Rouen, France

Relier le Zénith au Boulingrin, dans un grand axe nord-sud qui traverse la Seine, c'est l'ambition de la ligne T4 du Teor. Le nouveau bus est mis en service par la Métropole Roue Normandie : il commence à circuler dès le samedi 25 mai au matin. Le premier jour, les usagers pourront la tester gratuitement, avant la mise en service officielle lundi. A l'heure de pointe, il y aura normalement un bus tous les huit minutes : 18 à 20 000 passagers sont attendus chaque jour.

Par où passe la ligne T4 ?

Au total, ce sont seize stations desservies. La métropole promet un trajet de moins d'une demi-heure. Le point de départ de la ligne : la place du Boulingrin, dans le nord de Rouen. Le T4 descend ensuite vers la gare de la ville, la place du Vieux-marché et le boulevard des Belges.  C'est à cette station que la ligne croisera la T1, la T2 et la T3.

Le tracé de la nouvelle ligne du Teor - Aucun(e)
Le tracé de la nouvelle ligne du Teor - Métropole Rouen Normandie

Ensuite, elle traverse le fleuve sur le pont Guillaume-le-Conquérant. Elle dessert ensuite les villes du Petit-Quevilly, Grand-Quevilly et Saint-Etienne-du-Rouvray. Grâce à elle, les usagers pourront rejoindre, entre autres, le nouveau quartier Flaubert, le lycée des Bruyères, et le stade Robert-Diochon. A la ligne d'arrivée : le Zénith et le Parc Expo. 

Grâce à cette ligne, la métropole veut aussi relier plusieurs parkings-relais aux quais de Seine. Une manière de désengorger le centre-ville, à quelques semaines de l'Armada.

A LIRE AUSSI - CARTE - Armada 2019 à Rouen : comment circuler et où stationner ?

Combien ça a coûté ?

Le montant des travaux est estimé à 88 millions d'euros

Le montant a été financé à 54% par la Métropole Rouen Normandie et à 34% par la région. Les 12% restants ont été payés par l'Etat.

Pourra-t-on rouler à vélo dessus ?

Oui et non. Rive droite, les cyclistes pourront emprunter les voies rouges : il ne s'agit pas de voies TEOR classiques, mais de voies "bus". Un logo vélo indiquera clairement l'autorisation d'y rouler. 

Par contre, sur d'autres voies, principalement rive gauche, les vélos ne seront pas les bienvenus : un marquage "Réservé TEOR" sera peint au sol. "C'est essentiellement une question de partage de l'espace public", justifie Nicolas Pierson, responsable ingénierie de l'espace public à la Métropole. Normalement, sur ces zones là, des aménagements spécifiques aux vélos seront prévus (voie réservée sur la chaussée et piste cyclable séparée).

Pourquoi est-ce qu'il y a encore des travaux ?

L'essentiel a été fait pour que la ligne circule pendant l'Armada. Mais la métropole doit encore réaliser des finitions. Nicolas Pierson évoque, entre autres, des contre-allées à proximité du collège Barbey-D'Aurevilly. Des espaces verts doivent aussi être encore créés le long de la ligne T4. Ces travaux-là vont continuer pendant l'été.