Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

"Indigent", "de bon sens et raisonnable", "sans ambition" : le rapport sur le désenclavement du Limousin fait jaser

jeudi 27 juillet 2017 à 20:15 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin

Partisans de la ligne à grande vitesse où opposants au projet n'ont évidemment pas la même lecture des préconisations formulées par Michel Delebarre dans son rapport sur l'accessibilité du Limousin : il recommande de moderniser l'existant.

Le rapport Delebarre préconise de moderniser la ligne existante entre Limoges et Poitiers et écarte l'idée d'une ligne à grande vitesse
Le rapport Delebarre préconise de moderniser la ligne existante entre Limoges et Poitiers et écarte l'idée d'une ligne à grande vitesse © Maxppp - Philippe Nomine

Limoges, France

Les conclusions du rapport Delebarre dévoilées ce jeudi, sur le désenclavement ferroviaire du Limousin, ne laissent personne insensible. Le sénateur du Nord préconise, entre autres, de moderniser la ligne ferroviaire existante Poitiers-Limoges "afin d'y faire circuler des TER mais également des TGV en provenance de la ligne Paris Bordeaux." Cela permettrait de mettre Limoges à 1h de Poitiers au lieu de 1h50 dans le meilleur des cas actuellement. La capitale limousine, grâce à la nouvelle ligne Paris-Bordeaux, pourrait ainsi se retrouver à 2h30 de Paris Montparnasse à l'horizon 2030.

"De bon sens [...] et très raisonnable"

Les opposants historiques au projet de ligne à grande vitesse se frotte les mains avec ce rapport "de bon sens" pour le président de la Coordination des Riverains et Impactés. "Même s'il se sent obligé de donner quelques gages à ceux qui préconisaient de nouvelles LGV", poursuit Marcel Bayle, "il est quand même devenu très raisonnable en préconisant l'amélioration de la ligne TER Poitiers-Limoges, et en préconisant comme nous l'améliorant de la ligne POLT."

M. Bayle : "un rapport de bon sens et raisonnable"

"Indigent, inepte et sans philosophie", "un petit rapport de petit boutiquier sans ambition"

En face, les partisans de ligne à grande vitesse tirent à boulets rouges sur ce rapport. Parmi eux figurent un ancien président du conseil régional du Limousin. "C'est un petit rapport de petit boutiquier qui compte ses sous à la fin de la journée et qui n'a pas une ambition qui dépasse le lendemain" commente Gérard Vandenbroucke. "Ce rapport accrédite le renoncement à la très grande vitesse. La grande vitesse qui est préconisée c'est la modernisation d'une ligne en très très mauvais état. Avec ce rapport on gagnera une demi-heure à tout casser pour faire Limoges-Paris, c'est une déception" poursuit l'actuel 1er vice-président de la région Nouvelle-Aquitaine.

G. Vandenbroucke : "Tout ça pour ça..."

"Ce rapport est indigent", fulmine pour sa part Jean-Pierre Limousin qui tape encore plus fort, "il consiste à proposer, pour la région Limousin et la façade atlantique des solutions à court terme : aller un peu tripoter le POLT, aller un peu tripoter Limoges - Poitiers, aller tripoter un peu la Nationale 147" s'agace le président du Conseil économique social et environnemental régional de Nouvelle-Aquitaine. "Ce n'est pas un rapport avec une philosophie et une perspective, il n'apporte aucune solution de long terme" conclut l'ancien président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Haute-Vienne.

J-P Limousin : "Un rapport indigent et inepte"