Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Une "première" en Indre-et-Loire: 14 communes expérimentent l'auto-stop partagé

-
Par , France Bleu Touraine

L'auto-stop partagé, organisé et sécurisé. C'est le système de transport que la communauté de communes du Val d'Amboise lance auprès des habitants de ses 14 communes adhérentes. Elle espère que cela va compenser l'insuffisance des moyens de transport en milieu rural.

Le Val d'Amboise expérimente l'auto-stop partagé et sécurisé pour la première fois
Le Val d'Amboise expérimente l'auto-stop partagé et sécurisé pour la première fois © Maxppp - Philippe Turpin

On connait le covoiturage et l'autopartage, place maintenant à l'auto-stop partagé. La communauté de communes du Val d'Amboise va lancer fin janvier l'expérimentation de ce nouveau mode de transport pour apporter des solutions aux habitants isolés de l'Est Tourangeau. Elle a signé une convention avec le premier réseau d'auto-stop organisé qui s'appelle Rézo Pouce. Celui-ci va adresser une carte avec identifiant aux futurs candidats, autostoppeurs et conducteurs. Et la communauté de communes va  matérialiser 60 endroits à fort trafic pour en faire des lieux d'auto-stop partagé. Christophe Ahuir, vice-président de la communauté de communes du Val d'Amboise, chargé des infrastructures et transports, explique que ce système a l'avantage de lever les peurs et de sécuriser l'auto-stop. 

Si la communauté de communes autorise Rézo Pouce à organiser et gérer ce dispositif, c'est pour rassurer les habitants du Val d'Amboise qui ne sont pas favorables, voire opposés à l'auto-stop improvisé. Dans le cas de Rézo Pouce, vous vous inscrivez en présentant une pièce d'identité sur sa plateforme ou auprès de votre mairie ou de la communauté de communes. On vous attribue un identifiant et une carte. Et vous recevez par courrier un macaron, que vous soyez conducteur ou passager  -Christophe Ahuir

Comment faire pour pratiquer l'auto-stop partagé, une fois inscrit et identifié sur Rézo Pouce?

Il y a deux possibilités: sur la plateforme internet de Rézo Pouce, vous inscrivez le trajet que vous souhaitez faire; ou alors, vous vous installez dans l'un des 60 endroits matérialisé par un panneau "Rézo Stop" par la communauté de communes et vous attendez qu'une voiture armé de son macaron arrive. En général, on n'attend pas plus de 5 à 6 minutes en moyenne, suivant l'expérience d'autres communautés de communes comme le Montargois 

Rézo Pouce devrait commencer à fonctionner dès la dernière semaine de janvier. Le système est gratuit à l'inscription mais les conducteurs et les passagers sont libres de s'entendre pour partager les frais. En quelque sorte, c'est un "blabacar sécurisé" et supervisé par la communauté de communes du Val d'Amboise. Celle-ci a investi 7800 euros dans le dispositif de lancement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu