Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre-et-Loire : Jusqu'à 1.200 camions bloqués cette nuit et ce matin sur l'A10 entre Monnaie et Autrèche

-
Par , France Bleu Touraine

Les 800 camions qui étaient bloqués sur l'A10 entre le péage de Monnaie et la sortie Autrèche depuis 18 heures mercredi, suite à un arrêté préfectoral, peuvent repartir par petits groupes. La quasi-majorité des chauffeurs ont passé la nuit dans leur camion.

Les camions sont stockés sur deux voies sur une petite dizaine de kilomètres.
Les camions sont stockés sur deux voies sur une petite dizaine de kilomètres. © Radio France - Cyrille Ardaud

L'Autoroute A10, à partir de Monnaie en Indre-et-Loire, commence doucement à se délester des camions qui étaient bloqués depuis mercredi soir 18h, suite à un arrêté préfectoral. Ils étaient 800 camions immobilisés. La préfecture d'Indre-et-Loire a donné son feu vert pour qu'ils reprennent la route ce jeudi matin. Ils sont libérés au compte-goutte pour ne pas créer d'embouteillage.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Ce jeudi matin, la préfecture d'Indre-et-Loire a donné son feu vert pour que les chauffeurs-routiers reprennent la route. Ils sont libérés au compte-goutte pour ne pas créer d'embouteillage. Des repas chauds leur ont été servis mercredi soir, ainsi que des petits déjeuners ce jeudi matin. Des places d’hébergement d’urgence ont aussi été mobilisés, mais ils n'ont pas été utilisés par les chauffeurs qui ont préféré rester dans leur camion, précise Ségolène Cavalière, la directrice de cabinet de la Préfète d'Indre-et-Loire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

De leurs côtés, les organisations patronales dénoncent une décision prise sans discernement. Selon Isabelle Breteau, présidente régionale de la FNTR, la Fédération Nationale des Transporteurs Routiers, les entreprises n'ont pas été prévenues suffisamment tôt pour permettre de s'organiser. On a pas été prévenus directement, ce qui aurait permis de ne pas laisser nos camions sur ces axes. Par ailleurs, selon la FNTR, les camions ont été bloqués sans discernement pour protéger l'Ile-de-France, alors que beaucoup d'entre eux, avaient des itinéraires régionaux, sans forcément passer par Paris. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess