Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre-et-Loire : la vidéo-verbalisation entre en vigueur ce lundi 18 janvier à Tours

-
Par , France Bleu Touraine

Un rappel : à partir du lundi 18 janvier, les 28 caméras de vidéo-surveillance installées dans trois quartiers de Tours serviront aussi à verbaliser les véhicules en stationnement gênant.

La vidéo-verbalisation visera les véhicules en stationnement gênant sur un trottoir, une piste cyclable, une voie piétonne ou un accès pompier.
La vidéo-verbalisation visera les véhicules en stationnement gênant sur un trottoir, une piste cyclable, une voie piétonne ou un accès pompier. © Maxppp - ©Richard Villalon/BELPRESS/MAXPPP

France Bleu Touraine vous l'avait annoncé dans cet article il y a une semaine : c'est à partir de lundi 18 janvier que la ville de Tours va utiliser la vidéo-verbalisation contre le stationnement gênant, dans le vieux-Tours, le quartier Colbert et le secteur de la mairie, la gare et la rue de Bordeaux. 

Ceux qui resteront plus de 5 minutes sur un trottoir, une voie piétonne, une piste cyclable ou un accès pompier, par exemple, s'exposeront à une amende de 135 euros. Les infractions seront constatées à distance par les agents du C.S.U, le Centre de Supervision Urbaine, la salle où sont surveillées en direct les images filmées par les caméras de vidéo-protection implantées dans les rues de Tours.  

7.000 véhicules signalés en 2020 

Les agents de l'entreprise privée chargée du stationnement payant ont signalé l'an dernier plus de 7.000 véhicules en stationnement gênant, à Tours : les salariés de la S.A.G.S ont l'obligation de les signaler, mais ils n'ont pas le droit de les verbaliser si ces véhicules ne sont pas sur une place payante.

Défendue par la nouvelle municipalité, la vidéo-verbalisation est en revanche sévèrement critiquée par le groupe d'opposition auquel appartient l'ancien maire, Christophe Bouchet.

#MaSolution

Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Avec “Ma solution”, France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess