Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre-et-Loire : le plan vélo du gouvernement est un bon signe pour le collectif cycliste 37

-
Par , France Bleu Touraine

Un plan de 20 millions d'euros a été annoncé par Elisabeth Borne, la ministre de la transition écologique, pour faciliter la pratique du vélo à la sortie du confinement : "Nous voulons que cette période fasse franchir une étape dans la culture vélo"

Vélos à Tours
Vélos à Tours © Radio France

Les vélos seront-ils les grands gagnants de la sortie du confinement? Pour éviter un flux massif de voitures à partir du 11 mai, la ministre de la transition écologique Elisabeth Borne a annoncé une enveloppe de 20 millions d'euros pour un grand plan vélo. A commencer par un chèque de 50 euros pour donner un coup de pouce aux frais de réparation. La FUB, la fédération des usagers de la bicyclette, a annoncé ce jeudi 30 avril qu'une liste des associations et professionnels partenaires de l'opération sera consultable le 11 mai. A Tours, le collectif cycliste 37 se réjouit de cette initiative mais pense que c'est insuffisant.

Pour 50 euros, on aura du mal à remettre un vélo en état

Le collectif estime qu'avec la main d'oeuvre, on devrait largement dépasser les 50 euros. Ne serait-ce qu'un changement de patins de frein, cela peut monter à 15 euros, plus le réglage d'une chaîne, des pneus, on est vite au delà de 50.

C'est une bonne chose. Maintenant c'est évident qu'un vélo qui dormait dans un garage depuis plusieurs années, 50 euros ne vont pas permettre de le remettre en état! -Fabien Frugier, membre du collectif cycliste 37

"Si cette mesure est couplée avec les aménagements transitoires de voierie en faveur des vélos, cela devrait inciter beaucoup de Français à se mettre ou se remettre au vélo"

Les aménagements cyclables temporaires : un gros travail à faire dans l'urgence! 

Le deuxième volet que le plan vélo doit permettre de développer à la sortie du confinement, ce sont les aménagements cyclables temporaires, comme cela s'est fait dans des villes comme Rennes, Montpellier, Grenoble, ou Lyon. A Tours, pendant le confinement, le collectif cycliste 37 estime qu'aucune piste cyclable temporaire de ce genre, c'est-à-dire qui redonne de l'espace aux vélos en milieu urbain, n'a été faite. "Et pourtant", dit-il, "il y a du boulot".

Il faut s'en donner les moyens parce que l'aménagement de voierie nécessite une séparation entre les cyclistes et les piétons d'une part, et entre les cyclistes et les véhicules motorisés d'autre part

"Il faut une largeur suffisante pour respecter la distanciation prônée par les autorités de santé, c'est un gros travail qui va falloir faire dans l'urgence!"Pour soutenir les collectivités dans cette démarche, le ministère leur propose un soutien technique et la dispense d'autorisations préalables, "notamment des Architectes des Bâtiments de France". La ministre précise que le fonds de dotation de soutien à l'investissement local (DSIL) sera mobilisé par les préfets pour cofinancer des pistes cyclables temporaires au cas-par-cas avec les collectivités territoriales qui ne disposeraient pas de ressources suffisantes. La création de places de stationnement temporaire pour vélo sera également financée, ainsi que des "formations à la reprise d'un vélo en confiance, assurées gratuitement".

  • Vélo
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu