Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre-et-Loire : le tramway de Tours va, à son tour, bénéficier de l'argent du plan de relance

-
Par , France Bleu Touraine
Touraine, France

L'Etat donne 4,6 millions d'euros pour financer des études sur la construction de la deuxième ligne de tramway de Tours, mais aussi sur la prolongation de la première ligne et sur la restructuration du réseau des lignes de bus.

La deuxième ligne de tramway devrait entrer en service début 2026, dans la métropole de Tours
La deuxième ligne de tramway devrait entrer en service début 2026, dans la métropole de Tours © Radio France - Ariel Ponsot

La préfète de la région Centre-Val de Loire, Régine Engström, est venue annoncer ce mardi 4 mai l'attribution de 4,6 millions d'euros. Cette somme issue du plan de relance servira à financer des études pour trois projets : la construction de la deuxième ligne de tramway entre La Riche et Chambray-les-Tours, le prolongement de la première ligne au nord de Tours et la restructuration du réseau bus de la métropole.
Un projet multimodal que la Préfète de région considère emblématique des attentes de l'Etat : "c'est un projet qui répond à des soucis de transition écologique : les transports représentent un tiers des émissions de gaz à effet de serre, c'est donc important d'avoir des projets de mobilité propre. Ca participe à l'attractivité de la métropole tourangelle et ça aussi, c'est quelque chose qui est particulièrement important. Ce projet a aussi comme points forts la desserte des quartiers classés politique de la ville, mais aussi la desserte d'établissements publics comme le C.H.U. Et puis surtout, il participe à l'équilibre du territoire. C'est important de désenclaver notamment ces quartiers de politiques prioritaires de la ville et de permettre la circulation entre tous les quartiers". 

"C'est un secteur avec 75.000 habitants, 60.000 emplois, 24.000 étudiants, donc on va vraiment toucher la vie quotidienne des gens". La Préfète de la région Centre-Val de Loire

La Préfète de région rappelle par ailleurs que l'Indre-et-Loire a déjà bénéficié de plus de 206 millions d'euros de subventions dans le cadre du plan de relance mis en place par le gouvernement. La somme atteint même 566 millions d'euros si on tient compte des différentes mesures de soutien à l'économie. Au total, la construction de la deuxième ligne, la prolongation de la première et la restructuration des lignes de bus devraient tourner autour de 420 millions d'euros.

La Préfète de région, la Préfète d'Indre-et-Loire et le Président de Tours-Métropole dans le tramway, le 4 mai
La Préfète de région, la Préfète d'Indre-et-Loire et le Président de Tours-Métropole dans le tramway, le 4 mai © Radio France - Boris Compain

La deuxième ligne du tramway de Tours devrait entrer en service début 2026 

Le Président de Tours-Métropole souligne que la deuxième ligne sera beaucoup plus "verte" que la première : "70% de la ligne sera végétalisée" affirme Wilfried Schwartz "et les parkings relais seront boisés à la Riche, à Chambray-les-Tours et autour du lac".

Il se félicite par ailleurs qu'il y ait pour l'instant peu de blocage sur le foncier : "28 millions d'euros ont été budgetés pour les acquisitions foncières qui permettront la construction du tramway. Nous avons déjà réalisé 18 acquisitions foncières à l'amiable, sur Tours, la Riche et Chambray. Là où ça bloque, à la Riche, les discussions continuent. Je comprends la difficulté pour les habitants concernés, mais les prix proposés par les Domaines sont tout à fait dans les prix du marché de la Riche".

"On est sur des indemnisations tout à fait convenables et c'est tout à fait normal". Le Président de Tours-Métropole

Choix de la station

À venir dansDanssecondess