Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre-et-Loire : Les centres de contrôle technique sont en surrégime après le confinement

-
Par , France Bleu Touraine

Entre les automobilistes dont le contrôle technique arrive à échéance ces jours-ci et les retardataires qui bénéficient d'une tolérance jusqu'au 23 juin, c'est la ruée pour avoir un rendez-vous. Illustration dans un centre Autosur, à Chambray-les-Tours.

Dans ce centre de contrôle technique à Chambray-les-Tours, il n'y a pratiquement plus une place avant le 27 juin.
Dans ce centre de contrôle technique à Chambray-les-Tours, il n'y a pratiquement plus une place avant le 27 juin. © Radio France - ©Boris Compain

C'est une des conséquences du confinement : les centres de contrôle technique sont pris d'assaut dans toute la France. Le gouvernement accorde une tolérance jusqu'au 23 juin à ceux qui n'ont pas pu faire leur contrôle technique dans les temps à cause du confinement, mais le délai sera difficile à tenir. Reportage dans le centre Autosur de la société TÜV DCTA à Chambray-les-Tours.

Reportage dans la société TÜV DCTA à Chambray-les-Tours

Un carnet de rendez-vous complet jusqu'à fin juin

Avant la pandémie, à Chambray-les-Tours, les quatre contrôleurs faisaient une quarantaine de visites et contre-visites chaque jour. Depuis le déconfinement, c'est plutôt 55 par jour et le carnet de rendez-vous affiche complet pour longtemps, comme l'explique Thierry Campion, responsable technique de la société TÜV DCTA, qui regroupe 33 centres de contrôle technique en France : "On se retrouve quasiment avec un mois de rendez-vous d'avance, alors qu'habituellement on arrive à étaler facilement les rendez-vous sur toute l'année. C'est vraiment une situation très inhabituelle. On affiche quasiment complet jusqu'au 27 juin".  

Et évidemment, Sylvain, le chef de Centre, fait beaucoup de déçus lorsqu'il répond au téléphone : "Enormément, oui. Des gens qui voudraient être pris tout de suite et qui ne comprennent pas qu'on ne puisse pas. On essaye de faire au mieux dans la limite du possible". Et des limites, il y en a beaucoup, à commencer par le temps : 40 minutes incompressibles pour une visite. Le matériel aussi : les nombreuses machines utilisées pour le contrôle sont évidemment en nombre restreint. 

Des conditions sanitaires strictes et qui prennent du temps

Enfin, les conditions sanitaires jouent aussi : Il faut désinfecter le véhicule, protéger les sièges et les volants avec des housses, changer de gants après chaque contrôle et toujours travailler avec le masque, ce qui est très pénible selon Jacques : "_Moi je souffre de travailler avec le masque_. La respiration est beaucoup plus lente. Il y a un manque d'air et un air très asséché qui pose soucis. Ca ralentit énormément".   

La tolérance pour ceux qui n'auront pas fait leur contrôle technique dans les temps à cause du confinement prend fin le 23 juin. A partir de cette date, ils pourront être sanctionnés d'une amende de 135 euros...sauf si le gouvernement accorde un nouveau délai supplémentaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess