Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Indre-et-Loire : moins d'accidents mais plus graves sur les routes de Touraine

mercredi 31 janvier 2018 à 17:30 Par Marie-Ange Lescure, France Bleu Touraine

La Préfète d'Indre et Loire, le Président du Conseil départemental, le Président des Maires et le Procureur de la République ont signé hier le document général d'orientation qui est une véritable stratégie de lutte contre l'insécurité et la délinquance routière pour les 5 années à venir.

32 personnes tuées sur les routes d'Indre-et-Loire en 2017
32 personnes tuées sur les routes d'Indre-et-Loire en 2017 © Maxppp - Pierre HECKLER/LE REPUBLICAIN LORRAIN

Indre-et-Loire, France

Moins d'accidents, mais plus graves 

Avant de proposer une stratégie, il y a d'abord eu un constat :  le nombre d'accidents corporels est en baisse depuis 3 ans sur les routes d'Indre et Loire : moins d'accidents mais plus graves. En 2017, 32 personnes ont été tuées sur les routes du département (34 en 2016) et selon les analyses faites de ces accidents et des décès constatés : la très grande majorité aurait pu être évitée car ils sont liés à une vitesse excessive, à une conduite sous l'emprise de l'alcool ou de produits stupéfiants ou encore à l'usage de ce que l'on appelle les distracteurs (écrire un message  sur son téléphone, regarder un message entrant ... )   

Pour le Procureur de la République partie prenante de cette stratégie, les chiffres font aussi apparaître que l'on arrive dans "le dur des statistiques" et que l'on a aussi à affaire avec une vraie délinquance routière   : "Quand on reproche à quelqu'un d'être à l'origine d'un accident mortel, on va lui reprocher une inattention, une négligence, un nom respect des règlements" explique Jean-Luc Beck Procureur de la République au Tribunal de Grande Instance de Tours, " donc on est d'autant plus légitime à sanctionner que la personne a été avant cela sensibilisée au problème, éduquée au problème, et si malgré ça il ne respecte pas, la justice sera" dit encore le Procureur, " plus légitime  à sanctionner." 

Les chiffres d'accidents sont à la baisse, mais on a affaire aussi et ça devient un noyau dur avec "des multirécidivistes de délinquance routière" explique encore le Procureur "c'est des conduites malgré la suspension de permis de conduire, des conduites sans permis et ceux-là quand ils récidivent finissent en prison car à un moment il faut mettre en sécurité les autres usagers de la route". 

69 % des accidents mortels ont lieu sur les routes départementales 

Sur la période 2012/2016, 74% des accidents corporels ont eu lieu en agglomération mais ils ne représentent qu'un peu plus de 19% des tués. 

Parallèlement, 69% des tués sur les routes le sont,  hors agglomération et hors autoroutes. Le Département d'Indre-et-Loire enregistre le plus grand nombre d'accidents corporels (68%) sur les voies communales qui représentent  65% du réseau départemental. A contrario, seuls 19% des accidents mortels se produisent sur ces voies. Les routes départementales représentent seulement 33% du réseau routier mais condensent 69% des accidents mortels, lors de trajets quotidiens pour la plupart 

Mieux connaitre les routes pour prévenir les risques 

Pour le Président du Conseil départemental, il faut aussi mieux connaitre les routes et améliorer encore la prévention des zones à risque : il a donc annoncé la mise en place d'ici l'été sur les principales routes départementales de capteurs au raz de la chaussée qui vont fournir toutes sortes d'informations : assurer un comptage des véhicules selon leur catégorie afin de pouvoir aménager la route en conséquences, mais aussi par exemple prévenir les risques de verglas et donc pouvoir envoyer de façon très ciblée des équipes pour traiter la chaussée.

Le Président des Maires d'Indre-et-Loire, Cédric de Oliveira, a annoncé quant à lui un partenariat avec "le Critérium des jeunes conducteurs" qui depuis   1957 créé par l’Automobile Club de L’Ouest, a fait découvrir la conduite à 2,5 millions de jeunes".