Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Indre-et-Loire - Peut-on améliorer la sécurité aux abords des passages à niveau ?

vendredi 12 avril 2019 à 18:31 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

La Prévention Routière estime qu'il y a encore trop d'accidents sur les passages à niveau en France. En Indre-et-Loire, on en compte près de 300. Sont-ils suffisamment sécurisés ? Les avis des élus divergent.

On compte près de 300 passages à niveau en Indre-et-Loire
On compte près de 300 passages à niveau en Indre-et-Loire © Maxppp - Vincent Isore/IP3/Maxppp

Indre-et-Loire, France

Malgré des plans d'action de sécurisation des passages à niveau lancés en 1998, 2008 et 2014, il y a encore trop d'accidents et le nombre de victimes ne baisse pas de manière significative. C'est ce qu'affirme la déléguée générale de l'Association Prévention Routière, Anne Lavaud. L'association explique que l'impatience des automobilistes et la routine des trajets sont les principales causes d'accidents aux passages à niveau en France. La Prévention routière qui, du coup,  pose la question de l'installation de systèmes d'alerte plus en amont des passages à niveau.

C'est inutile de rajouter une signalétique supplémentaire - Le vice-président chargé des routes au Département

En Indre-et-Loire, on compte  plus de 280 passages à niveau. Il n'y a plus de sites qualifiés de "préoccupants". Certains sont situés sur des axes où il y a beaucoup de circulation, c'est le cas à Cormery, Langeais et Monnaie par exemple. Pour l'adjoint en charge des infrastructures routières au département d'Indre-et-Loire, la signalétique est déjà suffisante. Pour Patrick Michaud, entre les barrières, les radars, les feux clignotants, le dispositif d'alerte est suffisant. Sinon on bouge plus de chez soi. 

On peut encore faire mieux pour avertir les automobilistes - Le Maire de Monnaie

Mais le maire de Monnaie pense exactement le contraire. Selon lui, ce ne serait pas un mal que de rajouter encore de la signalisation. Son passage à niveau sur la Nationale 10 voit passer 15.000 véhicules chaque jour. Olivier Viémont estime que si on avait un dispositif avertisseur 150 m plus tôt, cela permettrait de renforcer la vigilances des automobilistes. D'autant que les 2 radars qui avaient été installés pour limiter la vitesse ne sont plus actifs. L'un a été enlevé par la préfecture, l'autre a été enrubanné de film plastique noir. Il serait en maintenance.

Le dernier passage à niveau ayant fait l’objet de travaux de sécurisation, est celui de Neuillé-Pont-Pierre en décembre 2015. Un investissement de 7,5 millions d’euros aura été nécessaire pour la construction d’un pont qui enjambe la voie ferrée, en direction de la bretelle d’autoroute.