Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

INFO FRANCE BLEU - Après l'accident mortel de Buvilly, les deux hommes rescapés sont devenus amis

jeudi 5 juillet 2018 à 17:42 Par David Malle, France Bleu Besançon et France Bleu

Le 20 juin, un très grave accident avait lieu à Buvilly sur la RN83. Deux semaines plus tard Gilles, l'automobiliste témoigne, il est devenu ami avec Ivan le conducteur espagnol gravement blessé. Il est allé le voir tous les jours à l'hôpital. Les deux hommes disent être "miraculés".

Dans le choc le conducteur français est décédé et le chauffeur espagnol gravement blessé
Dans le choc le conducteur français est décédé et le chauffeur espagnol gravement blessé - Gilles Benoît DR

Buvilly, France

Le 20 juin dernier cet accident sur la RN83 sur la commune de Buvilly avait été très spectaculaire. Deux camions s'étaient percutés , au niveau d'une voiture garée sur le bas côté. Dans le choc, le conducteur d'un des poids-lourds, un Français, est décédé. 

Deux semaines plus tard, Gilles le conducteur de la voiture stationnée sur le bas-côté témoigne et raconte.  Il a frôlé la mort, mais dans ces circonstances dramatiques est devenu l'ami de ce chauffeur espagnol, blessé grave. Ils se considèrent tous les deux comme des miraculés. Un témoignage poignant à réécouter dans cet article.

Le récit du choc 

Gilles, l'automobiliste raconte le moment de l'accident , les circonstances

"Il y a eu un énorme choc, je n'ai pas compris sur l'instant ce qui se passait, un bruit apocalyptique, et j'ai compris après qu'un poids-lourd s'était déporté, et le tracteur du camion qui me suivait a été poussé contre ma voiture..."

Deux miraculés

Je pense qu'Ivan (le chauffeur espagnol)  et moi sommes des miraculés. Il m'a regardé un long moment et m'a dit  :"Tu sais je crois qu'on est frères jumeaux , parce qu'on est tous les deux nés ce 20 juin".

"On est tous les deux miraculés"

Le début d'une amitié

"Sans lui je ne sais pas si je serai encore là, donc c'était pas pour le remercier, mais ... Depuis une semaine je vais le voir quasiment tous les jours parce que c'était une façon de lui faire du bien, il est seul, il ne parle pas français et malgré les circonstances dramatiques, ça a été une belle rencontre et je pense qu'on sera amené à se revoir".

"depuis une semaine je vais le voir quasiment tous les jours"