Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

INFO France Bleu Paris - Vélib' : les salariés de Smoovengo bloquent le site d'Alfortville, "aucune limite de durée"

jeudi 26 avril 2018 à 12:47 Par Mélodie Pépin, France Bleu Paris et France Bleu

Les salariés de la société Smoovengo, en charge des nouveaux Vélib' en Ile-de-France, ont décidé jeudi de bloquer le site historique de l'entreprise à Alfortville (Val-de-Marne) après l'échec des négociations avec la direction et 10 jours de grève pour de meilleures conditions de travail.

Entre 4000 et 5000 Vélib' sont stockés dans un dépôt d'Alfortville en attendant leur mise en service
Entre 4000 et 5000 Vélib' sont stockés dans un dépôt d'Alfortville en attendant leur mise en service © Radio France - Emilie Defay

"La tension monte" selon un des porte-parole des grévistes, qui a annoncé, sur France Bleu Paris, le blocage du site historique de Smoovengo situé à Alfortville, à partir de jeudi midi "sans aucune limite de durée". Après 10 jours de grève, le conflit s'enlise et se durcit.

Echec des négociations avec la direction

Jeudi matin, les salariés ont claqué la porte des négociations avec la direction. Hamid Lakhdari parle d'"un échec total" avec "une proposition invraisemblable d'augmentation de 27 centimes sur nos paniers repas, c'est une provocation". La cinquantaine de salariés s'est ensuite dirigée vers le site d'Alfortville pour le bloquer "tant que la direction ne prend pas en compte toutes nos revendications".

Les salariés de Smoovengo demandent une "revalorisation salariale" et "une meilleure organisation" pour mettre fin à des "cadences infernales" selon Hamid Lakhdari. Ils réclament aussi la fin de "tous les dysfonctionnements, parce que les usagers en pâtissent mais nous aussi sur le terrain, le travail est extrêmement compliqué". Selon Hamid Lakhdari, ils ne peuvent pas réparer les bornes ou les vélos, étant par exemple, incapables de pouvoir retirer un velib' de sa borne.

Smoovengo est en charge de l'exploitation des Vélib' depuis le 1er janvier 2018,  mais est confronté à de nombreux obstacles et dysfonctionnements depuis la mise en service des nouveaux Vélib'. La Mairie de Paris a annoncé, lundi sur France Bleu Paris, un service pleinement opérationnel pour cet été. Actuellement, deux-tiers des stations sont en place.