Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

INFO FRANCE BLEU - Sécurité : à Strasbourg, bus et tram pourraient devenir gratuits pour les policiers

C'est une information France Bleu Alsace : dans l'Eurométropole strasbourgeoise, les transports en commun pourraient très prochainement devenir gratuits pour les policiers. Une demande de l'intersyndicale bas-rhinoise de la police nationale. La mesure doit passer en conseil municipal.

Les bus et tram pourraient devenir gratuits à Strasbourg pour les policiers
Les bus et tram pourraient devenir gratuits à Strasbourg pour les policiers © Radio France - Rachel Noël

Strasbourg, France

Bus et trams de l'Eurométropole strasbourgeoise pourraient très prochainement devenir gratuits pour les policiers selon une information France Bleu Alsace. Il s'agit d'une demande des policiers nationaux du Bas-Rhin réunis en intersyndicale (Alliance, Unité SGP police FO et UNSA police), unité assez rare pour être soulignée.

L'intersyndicale met en avant la notion de sécurité : les policiers nationaux peuvent garder leur arme de service 24h sur 24 depuis un an et demi, décision prise sur tout le territoire suite à l'attaque Charlie Hebdo (les agents doivent néanmoins obtenir l'accord du chef de service). Par ailleurs, leur code de déontologie leur impose d'intervenir à tout moment, même hors service. Voyager gratuitement serait également bien sûr un plus appréciable. La mesure doit passer prochainement en conseil municipal mais elle a déjà reçu un avis favorable de la commission sécurité. Elle devrait être expérimentée pour le marché de Noël.

Le secrétaire départemental 67 d'Unité SGP police FO, Emmanuel Georg, défend cette demande de gratuité dans les transports strasbourgeois pour les policiers

La gratuité contre une plus grande présence policière dans les bus et trams

Ce projet satisfait en tout cas les chauffeurs de la CTS, la compagnie des transports strasbourgeois, qui demandent depuis plusieurs années une plus grande présence policière dans les bus et les trams à cause de la recrudescence des incivilités et agressions

La question d'une personne armée hors service a été balayée par l'un des syndicats de la CTS contactés, Eric Vautherot, le secrétaire général de l'UNSA : "Vous savez, je préfère que cette arme soit portée par un policier qui a été formé pour, plutôt que par l'un de mes passagers, ce que l'on voit de plus en plus." assure ce conducteur de bus qui ajoute : "Je pense que cette mesure fera consensus au sein des syndicats de la CTS."

Avant d'obtenir la validation du conseil municipal, l'Eurométrople, la CTS et la préfecture veulent également s'assurer que cette mesure n'ouvrira pas la voie à d'autres velléités de gratuité. Il y a 20 ans, les policiers, certains fonctionnaires, ou encore les avocats en profitaient pêle-mêle à Strasbourg avant que ce ne soit supprimé pour tous au début des années 2000. 

Une nouvelle requête des avocats l'an dernier a d'ailleurs été refusée. Cette fois-ci, l'argument sécuritaire devrait permettre à la demande des policiers d'aboutir. La décision d'expérimenter cette mesure pour le marché de Noël, un an après l'attentat de Strasbourg, est d'ailleurs une manière de pousser au consensus.

Près de 900 policiers nationaux concernés, quid des policiers municipaux

Au total, tous les policiers nationaux de terrain ainsi les agents de surveillance de la voie publique (AVSP) de Strasbourg sont concernés, soit près de 900 personnes. L'idée d'inclure également les 140 policiers municipaux est aussi à l'étude, mais moins sûre, ces derniers ne pouvant pas garder leur arme hors service. Les agents administratifs, quant à eux, ne sont pas concernés puisqu'ils n'ont pas de capacité d'intervention.

Ce principe de gratuité dans les transports en commune pour les forces de l'ordre se fait déjà dans la grande couronne parisienne depuis 2018 mais aussi aussi dans tous les TER du Grand Est pour les trajets domicile-travail des policiers et gendarmes depuis le début de l'année. 

L'un des syndicats de police contactés assure que cette mesure n'a pas porté ses fruits puisqu'au bout d'un an, le nombre de policiers utilisant le train n'aurait pas augmenté. Toujours selon cette source, la raison viendrait de la délimitation aux trajets domicile-travail, prendre sa voiture et faire des notes de frais réels restant plus avantageux. 

C'est pourquoi dans le cas de la CTS à Strasbourg, l'intersyndicale demande une gratuité totale, sur tous les trajets. 

Choix de la station

France Bleu