Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Info trafic : Bison Futé perd des plumes

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Les CRICR, les centres d'information routière, ferment leurs portes définitivement à partir du 2 mai. Bison Futé ne disparaît pas mais va fonctionner différemment. L'Etat, confronté à l'arrivée de nouveaux acteurs et aux contraintes budgétaires, a décidé de moderniser le service.

Le CRICR de Créteil ferme ses portes à partir du 2 mai
Le CRICR de Créteil ferme ses portes à partir du 2 mai © Radio France - Faustine Calmel

Paris, Île-de-France, France

Bison Futé ne fêtera pas ses 40 ans cet été. En tout cas, pas dans ses locaux historiques du CNIR, le centre national d'information routière de Rosny-sous-Bois. Comme les CRICR (centres régionaux d'information routière), il ferme ses portes à partir de lundi 2 mai après presque 40 ans de bons et loyaux services.

L'information routière automatisée

Le service, né en 1976, après une journée noire sur les routes, va être profondément réorganisé. Face à la concurrence des nouvelles technologies et l'arrivée de nouveaux acteurs comme Waze et TomTom, l'Etat a souhaité moderniser l'information routière. Elle est désormais entièrement automatisée. Les données sont remontés via un logiciel. Les fonctionnaires (policiers, gendarmes et agents du Ministère de l'Ecologie) qui travaillaient dans les CRICR vont être redéployés. Quant à la gestion de crise, autre mission historique des CRICR, elle sera gérée par les préfectures de zone de défense.

Moins de précision?

Certains syndicats craignent que l'information routière ne perde en précision, faute de vérification humaine. Auparavant, les personnels vérifiaient les donner avant de les faire remonter. D'autres s'inquiètent du manque de coordination en cas de crise, tous les personnels n'étant plus réunis au même endroit.  

Une application pour Sytadin

Pour faire concurrence aux applications mobiles, type Waze ou TomTom, l'Etat lance également sa propre application pour SYTADIN, le site Internet qui référence les embouteillages en temps réel en Ile-de-France.

Choix de la station

France Bleu