Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Innovation dans le Grand Chambéry pour le co-voiturage de proximité

jeudi 3 mai 2018 à 18:52 France Bleu Pays de Savoie

Depuis cette semaine, un dispositif original de co-voiturage à la demande est en place dans le Grand Chambéry et permet de relier la plaine au piémont des Bauges.

Bernard Januel
Bernard Januel © Radio France - Christophe Van Veen

Chambéry, France

Encore une innovation pour développer le co-voiturage de proximité. A trente mètres d'un arrêt de bus (arrêt "Plaine des sports" à Saint Alban Leysse ou bien à l'aire de co-voiturage de la Trousse à La Ravoire), un panneau lumineux grand format clignote avec votre destination. Il vous suffit d'appuyer sur un petit bouton en face de votre commune d'arrivée.  

Le point rencontre - Radio France
Le point rencontre © Radio France - Christophe Van Veen

C’est le dispositif tout à fait original mis en service cette semaine par l’agglomération de Chambéry. Depuis la vallée, vous pouvez ainsi trouver une voiture qui vous monte à La Féclaz , Thoiry ou Les déserts en passant par Saint Jean d’Arvey.  Ou inversement , pour redescendre. 

7.000 véhicules par jour

Bernard Januel, conseiller délégué à l’éco-mobilité au Grand Chambéry, élu de Saint Jean d’Arvey, explique que "ce dispositif s'adresse à tout le monde : aussi bien les jeunes sans voitures que les séniors qui ne veulent plus prendre leur voiture que les travailleurs." 

7.000 véhicules passent par cette petite route, et la plupart circule avec une seul personne à bord.  C'est peu de dire qu'il y a un vivier important pour ces nouvelles pratiques de mobilité.

Co-voiturage sécurisé

L'automobiliste qui accepte de prendre le piéton en co-voiturage s’arrête sur une encoche de la taille d’une place de parking. C’est sécurisé.  Pour être sûr de ne pas faire de mauvaises rencontres, celui qui fait du stop et celui qui prend en stop adhèrent à une charte, et chacun à un petit badge pour se reconnaître.  Vous pouvez vous inscrire sur "territoire-mobile.fr" ou dans les mairies concernées, ou sinon sur les tracts distribués en début de semaine dans les boites aux lettres des communes. 

Le dispositif est en test jusqu’à la fin de l’année.  Si ça prend, il sera étendu à d’autres liaisons vers les communes de piémont où la tentation est grande de prendre sa voiture pour le moindre déplacement.