Transports

Intercités à Bordeaux : des trains modernisés mais...encore des bémols

Par Emma Sarango, France Bleu Gironde lundi 17 juillet 2017 à 19:01

Sur les trois lignes Intercités girondines, 9 trains sur 10 arrivent avec moins de 10 minutes de retard.
Sur les trois lignes Intercités girondines, 9 trains sur 10 arrivent avec moins de 10 minutes de retard. © Radio France - sarango

La SNCF investit dans les trois lignes Intercités au départ de Bordeaux : modernisation des rames, baisse des prix. Mais les usagers réclament plus d'efforts, notamment sur la ponctualité des trains.

Pour concurrencer les cars dits Macron et les plateformes de covoiturage, la SNCF veut relancer les trains Intercités bordelais. Actuellement, il n'y a plus que trois lignes au départ de la gare Saint-Jean : Bordeaux / Nantes, Bordeaux / Marseille et Bordeaux / Paris en 4h30. Trois lignes qui ont accueilli l'an dernier 4 millions de voyageurs et rapporté 78 millions d'euros à la SNCF.

Des trains entièrement rénovés

Mais ces lignes nécessitaient un coup de jeune selon la SNCF qui décide d'investir dans plusieurs domaines:

  • une modernisation des trains : 50 millions d'euros pour rénover les voitures de la ligne Bordeaux / Marseille, un parc entièrement refait à neuf début août. Ainsi qu'un remplacement complet d'ici novembre des wagons pour la ligne Bordeaux-Nantes à 15 millions d'euros pour chaque train.

  • une amélioration de la desserte : deux dessertes quotidiennes de plus pour le Bordeaux-Marseille qui passe donc à 8 allers-retours par jour.

  • Une politique de "petits prix" : par exemple un aller Bordeaux / Toulouse à 15 euros au lieu de 20 euros aujourd'hui pour s'aligner sur les prix du covoiturage.

Pas d'amélioration en vue sur les retards

Mais qu'en est-il des retards, principale revendication des usagers ? " Nous faisons le maximum" assure le directeur délégué Intercités méditerranée Atlantique. "Mais sur une ligne de 600 km comme Bordeaux/Marseille on a beaucoup de passages à niveau, d'accidents de personnes, d'arbres qui tombent sur la voie" se justifie Michel Knipper. Lui rappelle que sur ces lignes le taux de ponctualité frôle les 90%, un train étant considéré à l'heure quand il a moins de dix minutes de retard.

Enfin concernant la ligne Bordeaux - Nantes, ralentie à cause de travaux en vendée, elle ne devrait retrouver son rythme normal qu'en .... 2021 !!!! Dans les 3 prochaines années il faudra donc s'habituer à mettre 4h50 au lieu de 3h50.