Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Jour J pour le lancement de Rémi en Région Centre Val de Loire

vendredi 1 septembre 2017 à 5:30 Par François Guéroult, France Bleu Orléans

En ce 1er septembre, les transports interurbains et les transports scolaires, jusqu'ici gérés par les Départements, deviennent une compétence régionale. C'est la naissance du réseau Rémi en Région Centre Val-de-Loire. Avec, dès lundi, le retour à la gratuité pour les transports scolaires.

Le changement des logos se fera progressivement au fur et à mesure du remplacement des cars
Le changement des logos se fera progressivement au fur et à mesure du remplacement des cars © Radio France - François Guéroult

Centre-Val de Loire, France

C'est une petite révolution aujourd'hui, 1er septembre : les Régions ont désormais la responsabilité des transports interurbains et des transports scolaires - c'était jusque là une compétence des Départements. La Région Centre Val-de-Loire a choisi de baptiser son réseau du nom de Rémi (pour réseau de mobilité interurbaine).

Dans la pratique, pour les transports interurbains, rien ne change pour l'instant, sauf le nom. Ainsi dans le Loiret, la Région conserve les 26 lignes qui existaient sur le réseau Ulys sans toucher aux arrêts ni aux horaires. François Bonneau, le président PS de la Région, se veut "pragmatique" :

"Les Départements avaient fait un travail de qualité dans le transport interurbain, il ne s'agit pas de défaire" - François Bonneau

Un ajustement sera néanmoins nécessaire pour le tarif : selon les départements, le prix du billet varie de 2 euros à 3 euros 60, l'idée est d'avoir un prix unique régional à l'horizon 2019. En attendant, le trajet reste à 2 euros 40 dans le Loiret.

La Région Centre, seule région à proposer la gratuité des transports scolaires

Rémi est aussi le nouveau nom pour les transports scolaires, que la Région récupère donc également dans ses compétences. Mais avec là une grosse différence : le retour de la gratuité, c'était un engagement de François Bonneau lors de la campagne des élections régionales. Dans le Loiret, les transports scolaires étaient payants depuis 2012, la décision avait été prise par le conseil départemental pour faire des économies, les familles devaient débourser entre 80 et 200 euros par enfant à l'année. Retour à la gratuité donc cette année (hors frais de dossier : 25 euros par enfant, plafonné à 50 euros par famille) et c'est visiblement un succès puisqu'on observe un boom des inscriptions : + 21% dans le Loiret. Un succès dont se réjouit François Bonneau :

"Derrière la gratuité des transports scolaires, il y a le pouvoir d'achat, l'environnement et l'accès à l'école" - François Bonneau

Ainsi 23 000 enfants dans le Loiret (contre 19 000 l'an passé) utiliseront les transports scolaires à la rentrée, 108 000 en Région Centre Val de Loire - seule région française à proposer cette gratuité... Une gratuité qui représente un surcoût de 12 millions d'euros. Au total (interurbain + scolaire), la Région va consacrer 150 millions d'euros à cette nouvelle compétence transports.