Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Journée de la mobilité : Marie-Thérèse fan du "petit bus" du pays de Nay

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

En 2013, la communauté de communes du Pays de Nay a lancé "petit bus", un dispositif de transport à la demande. Aujourd'hui les deux minibus tournent à plein.

Marie-Thérèse Toulet vit isolée dans une ferme à Capbis
Marie-Thérèse Toulet vit isolée dans une ferme à Capbis © Radio France - Daniel Corsand

Quand Marie Thérèse vous indique la route pour aller chez elle, elle dit simplement : "Vous prenez la route qui va tout droit vers la montagne, et quand vous êtes à la montagne, vous êtes arrivé."  Avec ces indications, on ne peut effectivement pas se tromper. Marie-Thérèse Toulet Blanquet vit dans cette ferme isolée depuis son mariage. Elle est veuve aujourd'hui. Son fils qui a repris l'exploitation vit là, avec sa femme et ses deux enfants. 

Marie-Thérèse n'a jamais eu le permis de conduire. Ce service de transport à la demande a été une aubaine pour elle. Ça lui évite de demander à son fils ou sa belle fille de l'emmener chez son médecin. C'est important pour son indépendance.

Le petit bus du pays de Nay cartonne

Ce service du petit bus en Pays de Nay a été lancé en 2013. Une centaine d'usagers la première année, dont Marie-Thérèse. Aujourd'hui ils sont plus de 600 habitués. Il y a des points de ramassages pour les valides et des prises en charges à domicile pour les personnes handicapées ou âgées. Les deux bus neuf places tournent à plein. C'est deux euros le voyage.

Un des arrêts du "petit bus" à Capbis
Un des arrêts du "petit bus" à Capbis © Radio France - Daniel Corsand
Choix de la station

À venir dansDanssecondess