Transports

Journée sans voiture à Paris : un impact "significatif" selon Airparif

Par Samuel Aslanoff, France Bleu Paris Région et France Bleu lundi 28 septembre 2015 à 12:54

Les Champs-Elysées réservée aux piétons et aux vélos
Les Champs-Elysées réservée aux piétons et aux vélos © Radio France

Des piétons, des vélos et moins de dioxyde d'azote. Tel est le bilan que fait Airparif de la journée "sans voiture" organisée par la Ville de Paris. Selon l'organisme de surveillance de la qualité de l'air, sur certains axes les niveaux de dioxyde d'azote ont baissé de 20 à 40%.

Comme il se doit pour une journée "sans voiture", c'est à vélo qu'Airparif, l'organisme de surveillance de la qualité de l'air, a sillonné la capitale pour mesurer les niveaux de pollution. Sans surprise, là où les voitures étaient bannies, le niveau de dioxyde d'azote a baissé comme le montre cette carte de la qualité de l'air.

Concentration en dioxyde d'Azote - Aucun(e)
Concentration en dioxyde d'Azote - Airparif

Les niveaux enregistrés étaient ainsi plus bas de 20% place de l'Opéra (9e), de 30% sur les Champs-Elysées (8e) et de 40% quai des Célestins (4e) par rapport à un dimanche comparable. De plus, les niveaux mesurés en temps réel par le vélo sont particulièrement bas (très nettement inférieurs à 20 μg/m3) sur certaines voies traditionnellement très empruntées : par exemple sur la place de l’Hôtel de Ville ou du Châtelet ou encore le long de la rue de Rivoli.

En revanche, les capteurs d'Airparif n'ont enregistré aucun baisse de la pollution sur le boulevard Périphérique par rapport à un dimanche normal de septembre, ce qui s'explique sans doute, écrit Airparif, par un report de trafic ou un contournement de Paris par les automobilistes.