Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Météo : 13 départements en vigilance rouge canicule, 47 en vigilance orange aux orages

Sur l'aire de repos Orléans-Saran sur l'A10, journée noire, canicule et coronavirus

-
Par , France Bleu Orléans

Première journée noire de l'été hier sur les routes ce samedi 1er août, en ce weekend de chassé-croisé des vacanciers "juillettistes" et "aoûtiens". Journée compliquée sur les routes mais aussi dans les aires, avec les fortes chaleurs et les mesures de sécurité sanitaire.

Un espace spécial pour les vacanciers a été amménagé en ce weekend de chassé-croisé sur l'aire de Saran sur l'A10
Un espace spécial pour les vacanciers a été amménagé en ce weekend de chassé-croisé sur l'aire de Saran sur l'A10 © Radio France - Mathilde Bouquerel

C'est une journée triplement noire sur les routes ce samedi 1er août. D'abord pour le trafic, très dense en raison du traditionnel chassé-croisé des vacanciers "juillettistes" et "aoûtiens". Dans le Loiret, le trafic était particulièrement dense sur l'A10 autour d'Orléans en direction de Bordeaux.

Mais la situation est aussi compliquée lors des pauses sur les aires de repos, entre les fortes chaleurs (35 degrés ressentis à Orléans) et les mesures de sécurité sanitaire à respecter sur les aires d'autoroute, notamment le port du masque dans les lieux clos.

Des conseils pour résister à la chaleur et respecter les gestes barrières

Elodie Lenormand est assistante marketing et communication chez Vinci Autoroute. Elle donne quelques conseils pour traverser au mieux ce weekend chargé et très chaud tout en respectant les gestes barrière.

"Tout d'abord il faut prendre de l'eau en quantité suffisante par rapport au nombre de passagers", détaille-t-elle, "Avoir des brumisateurs peut être une bonne idée, de quoi grignoter au cas où le temps de transport s'allongerait beaucoup ... Et puis faire des pauses régulièrement bien sûr, toutes les deux heures grand maximum."

Des tables et chaises, à l'ombre de grands parasols et régulièrement désinfectés, sont mis à disposition des vacanciers
Des tables et chaises, à l'ombre de grands parasols et régulièrement désinfectés, sont mis à disposition des vacanciers © Radio France - Mathilde Bouquerel

Dans les aires de repos comme celle d'Orléans-Saran sur l'autoroute A10, un espace spécial a été aménagé en extérieur pour les vacanciers. Il comprend une table et des chaises pour pique-niquer, à l'ombre d'un grand parasol ainsi qu'une table à langer pour les bébés. Coronavirus oblige, tout est désinfecté après le passage de chaque famille

Des vacanciers bien équipés

Car le coronavirus reste bien présent dans l'esprit des vacanciers. C'est le cas de Mylène, partie d'Île-de-France tôt ce samedi matin avec son amie Sandrine, leurs compagnons et leurs deux fils en bas âges. "Avec les enfants, on évite surtout de rester dans des zones où il y a du monde agglutiné", confie-t-elle, "Donc là, ce grand espace en extérieur, avec même une table à langer c'est parfait." 

Sur la route, une pause est recommandée toutes les deux heures.
Sur la route, une pause est recommandée toutes les deux heures. © Radio France - Mathilde Bouquerel

Et puis pour ne rien arranger il y a la chaleur, qui grimpe vite dès ce samedi matin. Arnaud et Shanon sont venus de Belgique avec leurs trois enfants : un petit-garçon de trois ans et des jumeaux, nés pendant le confinement. Pour les protéger de la canicule, le couple s'est bien équipés comme l'explique Shanon : "J'ai prévu des body de rechange et des petits pyjamas légers, c'est ce qu'il y a de plus confortable. Et puis on a une glacière remplie de bouteilles d'eau bien fraiche, beaucoup de fruits ... De quoi rester hydratés même si le trajet s'éternise !" 

A la mi-journée, on comptait 760 km de bouchons cumulés dans toute la France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess