Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Klaxit, l'application qui veut faciliter le covoiturage chez les employés du CHU de Montpellier

Par

Les employés du CHU de Montpellier ont la primeur de cette application qui veut révolutionner le covoiturage domicile-travail. Si le test est concluant, le dispositif sera ouvert au grand public début 2022.

Klaxit : l'application qui veut faciliter le covoiturage chez les salariés du CHU de Montpellier Klaxit : l'application qui veut faciliter le covoiturage chez les salariés du CHU de Montpellier
Klaxit : l'application qui veut faciliter le covoiturage chez les salariés du CHU de Montpellier © Radio France - Valentin BERTRAND

N'avez-vous jamais rêvé de vous faire conduire au travail, qui plus est gratuitement ? Ce sera bientôt possible dans la métropole de Montpellier grâce au covoiturage. Une pratique bien ancrée pour les voyages longues distances, mais qui est encore boudée pour le trajet domicile-travail. Pour inverser la tendance, l'entreprise française Klaxit mise sur une promesse de flexibilité. 

Publicité
Logo France Bleu

Depuis quelques jours, les salariés du CHU de Montpellier et de plusieurs cliniques privées peuvent expérimenter l'application mobile Klaxit. Si le test est concluant, le grand public pourra en bénéficier début 2022. 

Le principe 

Une fois l'application installée et le compte créé, il suffit d'indiquer son lieu de travail et une heure d'arrivée. Le logiciel mouline  et, si tout va bien, identifie un autre salarié effectuant un trajet similaire. 

Sur le papier, l'idée est séduisante. Dans les faits, elle suppose qu'un grand nombre de conducteurs et de passagers soient actifs. Pour Julie Frèche, vice-présidente de la métropole en charge des transports, c'est bien souvent cette équation incomplète qui a freiné le développement du covoiturage : 

"En général, le covoiturage ne fonctionnait pas parce que l'offre ne rencontrait pas la demande. Le choix que nous faisons aujourd'hui, à travers cette expérimentation, c'est de constituer un réseau important de covoitureurs." 

loading

Les principales entreprises de la métropole vont donc progressivement prendre part à l'expérimentation, à commencer par le CHU et ses 12.000 employés. Le nombre de voyages potentiels est important et des destinations qui se comptent sur les doigts d'une main, une équation qui devrait cette fois être favorable au covoiturage, prédit-on du côté de la direction. 

Cette montée en puissance progressive est également rassurante pour David Di Nardo, à la tête du pôle développement de Klaxit :  "Il faut qu'on puisse trouver des trajets sans détour, à différentes heures et avec une grande flexibilité. C'est pour cette raison qu'il nous faut beaucoup d'inscrits."

Gratuit pour les passagers 

Pour lutter contre les automobilistes seuls dans leur voiture, la métropole subventionne les trajets domicile-travail réalisés en covoiturage. Le passager n'a ainsi rien à débourser. Quant au conducteur, il  reçoit 2 € par personne transportée. A la fin du mois, il peut espérer gagner 150 euros environ.

David Di Nardo est en tout cas convaincu que le CHU de Montpellier sera un bon laboratoire pour le covoiturage domicile-travail : "L'objectif, dans quelques mois, c'est que les personnes qui se rendent sur le CHU utilisent Klaxit, comme ils auraient pu prendre un tramway."

loading

À la différence tout de même que le covoiturage intéressera surtout la moitié des salariés du CHU vivant à l'extérieur de la métropole. Et donc, déconnectés des principales lignes de transport en commun. 

Casser l'image du covoiturage

Actuellement, seul 1 % des salariés utilise le covoiturage pour se rendre au travail. La loi orientation des mobilités, votée en 2019, voudrait tripler cette part à court terme. Pour y parvenir, il faut surtout "faciliter la vie des usagers", résume David Di Nardo. Et aussi les rassurer. C'est d'ailleurs la vocation de la "garantie retour" proposée par Klaxit : 

"Imaginons qu'un conducteur vous fasse défaut au retour, peu importe la raison. Le passager pourra rentrer en Uber sans rien payer."

loading

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu