Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports
Dossier : Le projet d’autoroute A31 bis en Lorraine

L'A31 bis : L'Etat valide mais avec péage

L’État vient de valider le projet d'A31 bis dans les cartons depuis des années. L'objectif est de soulager l'actuelle autoroute saturée notamment entre Nancy et le Luxembourg. Mais pour faciliter le financement, les pouvoirs publics privilégient des tronçons à péage.

L'A31
L'A31 - JPG

Nancy, France

Le débat pour désengorger l'A31 ne date pas d'hier. IL y a plus de 15 ans l'hypothèse d'une A32 était déjà étudiée par le ministère des transports. Mais faute de financement, d'entente entre les élus locaux également, jamais elle n'a vu le jour. Il était donc urgent ... d'attendre!

Mais avec 100 000 véhicules par jour l'A31 est saturée. Il suffit  chaque  matin ou chaque soir  de faire Nancy-Metz pour s'en rendre compte. Du coup le gouvernement agit et prend ses responsabilités.   

Ce lundi soir via un communiqué de la préfecture de la grande région le projet a été validé. Mais pour un calendrier détaillé, une date de mise en chantier des travaux il faudra repasser. 

Une cinquantaine de personnes ont manifesté contre le projet d'A31 bis à Metz - Radio France
Une cinquantaine de personnes ont manifesté contre le projet d'A31 bis à Metz © Radio France - Cécile Soulé

Alors que sait-on ? Premier étage de la fusée, la mise en place d'ici 2 mois d'un  comité de pilotage  regroupant les préfets des départements concernés et  les collectivités locales. Son cahier des charges est simple : mener des études préalables sur 3 tronçons ( Toul-Grand Nancy-Dieulouard; Metz-Nancy et la liaison A30-A31-Thionville-Luxembourg ). Ces études finaliseront les choix notamment sur l'éventuel barreau routier entre Toul et Dieulouard pour désengorger les abords de Nancy. Mais ce barreau a des opposants chez les élus mais aussi chez certaines associations ( voir photo ci-dessus ). Du coup rien n'est encore acté sur le choix à faire pour contourner Nancy. Soit il y a la mise en chantier d'une nouvelle autoroute soit on aménage la départementale 611.  

Après ces études la seconde étape du calendrier est une concertation locale avant la fin 2017. Les différents scenarii étudiés seront présentés au public. Ensuite il sera temps de penser aux travaux. Le calendrier précis n'est pas encore connu.

Une autoroute à péage

Dans le communiqué de la préfecture, un mot risque de faire bondir les automobilistes. Concession. Le mot est lâché. Oui l’État veut bien aménager l'A31 mais le recours à la concession est retenu pour l'ensemble des aménagements. En clair ce sont des entreprises privées qui vont investir pour ensuite faire payer à l'automobiliste et aux routiers les nouveaux tracés sous forme de péage.   

Alors les 3 tronçons seront-ils tous payants ? A ce stade la réponse est non. Le barreau Toul-Dieulouard et la liaison A30-A31 seront payantes mais pas les aménagements entre Metz et Nancy.

Le calendrier se précise sans être vraiment acté. On avance à petits pas sur ce dossier qui devient tout de même un peu plus concret. Mais il est encore bien trop tôt pour espérer rouler sur cette A 31bis.  

Choix de la station

France Bleu