Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'accident mortel d'un jeune cycliste au Vésinet provoque la colère sur les réseaux sociaux

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris

Vives réactions sur les réseaux sociaux, après le décès d'un jeune de 16 ans, qui se rendait à Vélo à son lycée, au Vésinet (78), lundi matin, lorsqu'il a été percuté par un poids lourd. Riverains et associations de cyclistes dénoncent l'inaction de la municipalité.

.
. © Maxppp - Jean-Marc Quinet

Il était 8h20 ce lundi matin, lorsque l'élève de 16 ans en classe de première se rendait à vélo au lycée Alain, au Vésinet, lorsqu'il a percuté un camion de chantier de 38 tonnes au carrefour Route de Croissy / avenue d'Alsace et de Lorraine. Le cycliste allait-il tout droit quand le camion tournait à droite, ce qui lui était interdit ? L'enquête est en cours. Les secours ont tenté de le réanimer durant 45 minutes. En vain.

Vives réactions hier sur les réseaux sociaux

Riverains et associations de cyclistes ont manifesté leurs colères sur les réseaux sociaux, dénonçant l'inertie de la ville et le manque d'aménagement en faveurs des deux-roues. "Pourquoi n'y a t-il pas de piste cyclable sur cet axe ? Pourquoi laisse-t-on des camions de 38 TONNES à l'heure où les enfants vont à l'école ? Pourquoi est-ce qu'on fait tout pour rendre la ville invivable aux humains ?" interroge Nini S'ka sur tweeter. La jeune femme, habitante du Vésinet, circule régulièrement à vélo, mais évite cet axe, la D121, route de Croissy, trop dangereux dit-elle. "Il y a des années qu'une piste cyclable aurait dû être faite, d'autant plus qu'il y a le lycée". ajoute-t-elle. Le lycée Alain, où se rendait le jeune homme fauché par le camion de chantier. 

LtReema, autre habitante du Vésinet, dénonce également l'absence de piste cyclable et la dangerosité de cette route, traversée trop rapidement par des véhicules qui dépassent la limite de vitesse. "Depuis le temps que Le Vésinet devait sécuriser cette route !!!  C’est un scandale. J’espère que la ville sera aussi responsable !" écrit-elle sur Tweeter. Robic2.0 s'en prend également à la municipalité, avec véhémence : "Encore une fois partagé entre tristesse et colère !! Quiconque a posé ses roues au Vésinet sait que le vélo n'y est pas le bienvenu (zéro infra, coronapiste supprimée après qq jours...)"

La municipalité doit faire face à certaines contraintes

"On est tous traumatisés par cet événement tragique" commence par dire, au micro de France Bleu Paris, le Maire (LREM), Bruno Coradetti, élu au printemps dernier. Lui et son équipe préparent depuis quelques mois un plan de réflexion sur la mobilité douce. "Ca fait vraiment parti de nos intentions de construire partout où on peut le faire des pistes cyclables sécurisées". Mais l'élu doit faire face à plusieurs contraintes : la largeur insuffisante des voies, à certains endroits, l'absence de maîtrise totale sur les routes départementales (du ressort du département), et le respect des zones protégées, le Vésinet étant "dans un site classé patrimoine remarquable" précise l'élu.  Autant d'éléments qui retardent la validation des projets.

Le plan de circulation douce de la municipalité se développe sur deux axes : "D'avantage de pistes cyclables, de zone 20 et 30 en centre-ville et quartiers résidentiels, pour réduire la vitesse et laisser la priorité aux vélos et aux piétons" explique Bruno Coradetti. À quelle échéance ? Le maire du Vésinet ne peut donner de date, mais se dit "très mobilisé pour le faire le plus rapidement possible" et promet qu'une partie du projet sera livrée cette année.

Bruno Coradetti soulève un autre problème : celui des poids lourds : "On avait mis en place déjà _un plan de circulation pour les camions qui malheureusement n'est pas toujours respecté_". Raison pour laquelle la municipalité veut mettre en place des vidéo-surveillances pour faire de la vidéo-verbalisation. L'enquête de police doit préciser si, lundi matin, le camion de chantier a cherché à tourner à droite, rue d'Alsace et de Lorraine, au carrefour avec la Route de Croissy, au moment où il a percuté le jeune homme, l'accès étant interdit pour ce type de véhicule.

Les associations de cyclistes demandent des pistes et des carrefours sécurisés 

La route de Croissy, qui traverse Le Vésinet, est extrêmement passante et dangereuse pour les cyclistes. Mais aucune coronapiste n'y a été mise en place au printemps dernier. Et pourtant, _"il y aurait la place de faire une vraie piste cyclable sécurisée, car la voie est suffisamment large" déplore Timothée Lefebvre de l'association Réseau Vélo 78. Il ajoute que la ville manque "cruellement d'infrastructures cyclables", de pistes sécurisées. "Il n'y a que des pistes avec de la peinture au sol. Et encore...!" Il regrette que les quelques coronapistes n'aient duré que quelques semaines ici. "On est encore trop accès sur la voiture, on n'a pas encore enclenché le vélo : on le considère pour déposer ses enfants à l’école, ou pour se rendre à la gare, mais pas pour aller au travail à la Défense par exemple" regrette Timothée Lefebvre, habitant du Vésinet. Il connaît bien le quartier et dénonce également les nuisances des camions "qui roulent beaucoup trop vite"._ 

Les poids lourds, également dans le viseur du collectif Vélo Ile-de-France :  _"Ces engins sont des dangers publics !" dénonce Stein Van Oosteren, porte-parole de Vélo IDF, qui reconnaît qu'"on a besoin d'eux pour construire, mais on ne doit pas les laisser aller à côté d'enfants qui vont à l'école sur des routes non protégées"._

les camions ne sont pas équipés de radars angle-mort pourtant obligatoires

"Souvent, malheureusement, les camions ne sont pas équipés d'un radar angle-mort, pourtant obligatoire ; depuis 2009 ,il y a une directive européenne qui oblige les pays membres à équiper les poids lourds de cet outil. Le radar sonne lorsqu'il s'approche d'un obstacle justement pour éviter de renverser une personne à vélo" explique Stein Van Oosteren. "Au lieu d'appliquer cette directive, qu'a t'on fait en France ? On a fait passer un amendement pour que les camions mettent un petit sticker "angle mort" à l'arrière ! Mais le garçon, il n'a même pas le temps de le lire. Il est déjà sous les roues !"

Extrait de l'interview de Stein Van Oosteren

Les autocollants indiquent en jaune les zones d'angle mort autour du camion
Les autocollants indiquent en jaune les zones d'angle mort autour du camion © Radio France - Emilie Defay

Dans une colère contenue, le porte-parole du collectif Vélo Ile-de-France poursuit, au micro de France Bleu Paris : "Ce n'est pas une fatalité de voir aujourd'hui un enfant mourir sur les routes de France parce qu'il décide de prendre le vélo. C'est parceque s'il s'est retrouvé percuté par un camion qui pèse 38 tonnes, qui n'était pas séparé de lui physiquement, car il n'y avait pas de piste cyclable ni de carrefour sécurisé, comme cela existe aux Pays-Bas : des carrefours petits-ilots* qui donnent une meilleure visibilité aux automobilistes vis-à-vis des cyclistes et obligent les véhicules à bien les contourner".

Le Collectif Vélo IDF demande la révolution des carrefours cyclables protégés comme c'est le cas aux Pays-Bas
Le Collectif Vélo IDF demande la révolution des carrefours cyclables protégés comme c'est le cas aux Pays-Bas © Radio France - Collectif Vélo IDF

* Après le déroulement express des «coronapistes  en Île-de-France, au printemps 2020, une nouvelle étape à été franchie, dans la région : celle des carrefours protégés. Les premiers ont vu le jour à Noisy-le-Sec (93), à Créteil (94) et dans la capitale.  La photo si dessous met en évidence la différence entre un carrefour sécurisé aux Pays-Bas et un carrefour non sécurisé dans Paris. Explications détaillées à découvrir sur le site du collectif Vélo Ile-de-France. 

Reportage diffusé dans les journaux de 7h30 mercredi 13 Janvier sur France Bleu Paris

Choix de la station

À venir dansDanssecondess