Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

L'aéroport de Beauvais veut dépasser la barre des quatre millions de passagers en 2019

mercredi 16 janvier 2019 à 9:36 Par François Sauvestre, France Bleu Picardie

La direction commerciale de l'aéroport de Beauvais dresse le bilan d'une année 2018 marquée par le retour de la croissance et vise la barre des quatre millions de voyageurs en 2019. Un développement qui passe par la diversification des lignes et peut-être l'arrivée de nouvelles compagnies.

Des passager sur le tarmac de l'aéroport de Beauvais-Tillé
Des passager sur le tarmac de l'aéroport de Beauvais-Tillé © Maxppp - Maxppp

Beauvais, France

En 2018, l'aéroport de Beauvais-Tillé a vu transiter 3 millions 780 000 voyageurs. Un chiffre en progression de près de 4% par rapport à l'année précédente". "L'aéroport renoue avec la croissance après deux années de baisse du trafic eu égard à la situation du marché parisien qui s'était un peu tassé suite aux attentats", explique Edo Friart, directeur commercial de la Sageb, la société qui exploite l'aéroport picard.

Dixième aéroport français

Pour Edo Friart, "c'est une belle progression qui s'inscrit dans la ligne des aéroports provinciaux en France donc on revient dans la course et on inscrit encore plus fortement notre position de dixième aéroport français". L'objectif pour le directeur commercial c'est de poursuivre sur cette voie en 2019 et dépasser les 4 millions de voyageurs. Le seuil avait été atteint en 2015 avec 4,3 millions. L'aéroport va évidemment s'appuyer sur la compagnie Ryanair qui représente près de 80% du trafic tout en tentant de nouer d'autres partenariats. 

Edo Friart directeur commercial de la Sageb

Cette année 2019, au cours de laquelle l'aéroport doit aussi retrouver une gouvernance car les actionnaires de la Sageb doivent désigner leur représentants suite à la fusion des Chambres de Commerce et d'Industrie de Picardie et du Nord Pas de Calais. La Sageb aura un nouveau président et un nouveau directeur général "d'ici la fin du premier trimestre", promet Edo Friart. 

Modification du couvre feu ?

Et puis en 2019, l'aéroport va aussi poursuivre les négociations avec Ryanair qui souhaite baser des avions à Beauvais. C'est à dire stationner des appareils la nuit pour être davantage opérationnel et moins dépendre des autres avions qui arrivent. En octobre, le syndicat mixte, propriétaire de l'aéroport a accédé à cette demande en votant une délibération permettant de modifier les horaires du couvre feu en vigueur entre minuit et cinq heures du matin. Cette décision, qui dépend du ministère des transport ferait passer le couvre feu entre une heure et six heures. 

Ce qui ne plaît pas du tout aux riverains qui craignent des nuisances nocturnes plus fortes même si Edo Friart rappelle que l'impact serait "minimal" car les atterrissages ne se feraient pas après 23 heures et les décollages pas avant 7H30 sauf "cas exceptionnels comme une grève du contrôle aérien ou des perturbations météo". Pas de quoi convaincre les associations de riverains qui craignent également une augmentation du trafic si Ryanair base plusieurs avions à Beauvais

Reportage France Bleu Picardie