Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

L’aéroport de Caen déplore l’arrêt de la ligne vers Genève

jeudi 28 mars 2019 à 14:50 Par Didier Charpin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Lancée il y a quatre mois, la ligne directe Caen-Genève sera arrêtée ce vendredi sur décision de la compagnie Hop !. Elle offrait pourtant des résultats encourageants selon la directrice de l’aéroport de Caen-Carpiquet

Dernier vol direct vers Genève ce vendredi au départ de Caen-Carpiquet
Dernier vol direct vers Genève ce vendredi au départ de Caen-Carpiquet © Radio France - Francis Gauguin

Caen, France

"Embarquement pour Genève" : Cette phrase sera prononcée pour la dernière fois ce vendredi à l'aéroport de Caen-Carpiquet. L'ultime vol direct vers Genève décollera à 10h25. Et il symbolisera la fin de l'exploitation de cette ligne lancée le 26 novembre dernier. L'opérateur, la compagnie HOP, a fait le choix de l'arrêter après seulement quatre mois d'exploitation

Des avions remplis au deux tiers

Il est rare de voir une ligne disparaître aussi vite, surtout à Caen où les nouvelles liaisons sont en général des réussites. Il y a-t-il eu erreur d’aiguillage avec cette tentative vers Genève à raison de quatre trajets par semaine ? Non selon Maryline Haize-Hagron, la directrice de l'aéroport caennais. « Nous sommes extrêmement déçu de l’arrêt de cette ligne qui avait été demandée par l’équipe de Genève. Le constat fait par Hop ! c’est un manque d’équipages et des créneaux aériens non disponibles sur Genève » déplore-t-elle, surtout au regard des données encourageantes de ces quatre mois d’exploitation : « La ligne était en croissance de 10-15% sur ce mois de mars. On arrivait à un taux d’occupations de 60 à 70 % des sièges disponibles. C’est vraiment regrettable ! ».

Contrairement à Hop !, l’aéroport caennais pense donc que cette première liaison directe vers la Suisse pourrait devenir rentable. « Nous allons chercher un nouvel opérateur, une compagnie avec une bonne notoriété et des coûts intéressants. On ne désespère pas » conclu Maryline Haize-Hagron.