Transports

L'aéroport de Châteauroux mise sur les vols passagers

Par Gaëlle Fontenit, France Bleu Berry mercredi 14 octobre 2015 à 16:22

L'aéroport de Chateauroux
L'aéroport de Chateauroux © Maxppp - Stéphane Gaillochon

Après Nice et Ajaccio, l'aéroport de Châteauroux travaille sur trois nouvelles liaisons qui pourraient être mises en place prochainement : Palma, Londres et Lyon...

La saison 2015 est terminée pour les vols passagers, l'heure est donc au bilan à l'aéroport Marcel Dassault de Châteauroux. Si le succès des vols hebdomadaires vers la Corse se confirme, celui de la liaison vers Nice est une belle surprise pour la direction qui tablait sur un remplissage à 40 % des deux liaisons hebdomadaire mises en place cet été. Finalement, les vols auront été remplis à plus de 63 % sur la saison. 

"Nous avons une importante demande pour prolonger l'exploitation de cette ligne sur la période scolaire, et notamment les vacances de Noël. Pour cette année, c'est impossible, mais nous allons y réfléchir pour l'an prochain" promet Mark Bottemine, le directeur de l'aéroport. 

Bientôt un Châteauroux-Rome ?

Autre piste de réflexion, la création de trois nouvelles liaisons : des vols réguliers vers Londres City -l'aéroport au cœur de *la capitale, Palma (Majorque) _et** Lyon_* pourraient voir le jour dès l'an prochain. Si, sur le papier, tout semble techniquement possible pour 2016, reste l'épineuse question des financements. Pour l'heure, ces liaisons ne sont donc qu'au stade de projet. 

"A terme, nous aimerions connecter Châteauroux à Lyon, qui est un hub. ca veut dire qu'à partir de Lyon, on peut rejoindre toutes les capitales européennes. On pourrait ainsi vendre des billets Châteauroux-Rome ou Châteauroux-Berlin via Lyon" explique Dominique Roullet, le président de l'aéroport.  

L'aéroport mise également sur son activité de fret. En 2014, il a traité plus de 4.000 tonnes de marchandises, un chiffre en progression par rapport aux années précédentes.  

Le budget de l'aéroport de Châteauroux atteint les 8 millions d'euros. Le site emploie directement 75 personnes