Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

L'aéroport de Dole-Jura conservera-t-il son activité de vols low cost après 2020 ?

lundi 9 avril 2018 à 10:48 Par Anne Fauvarque et Christophe Mey, France Bleu Besançon et France Bleu Bourgogne

Faire Dole-Marrakech à moindre coût pourrait bientôt n'être plus qu'un souvenir. Avec l'arrivée d'un nouvel exploitant au premier janvier 2020, rien ne dit que l'activité low-cost sera conservée à l'aéroport Dole-Jura.

L'aéroport de Dole-Jura va-t'il conserver l'activité de vols low-cost après 2020, date à laquelle un nouvel exploitant doit arriver?
L'aéroport de Dole-Jura va-t'il conserver l'activité de vols low-cost après 2020, date à laquelle un nouvel exploitant doit arriver? © Maxppp -

Dole, France

L'aéroport de Dole-Jura va-t'il conserver son activité de vols low cost après 2020? La question est posée alors que se profile une montée en puissance du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté dans la gestion de l'aéroport

Depuis l'an dernier, la Région participe au financement de la plateforme et travaille avec le département du Jura pour renouveler la délégation de service public. Le contrat de l'exploitant actuel arrive en effet à terme en 2019.  Pour Michel Neugnot, le vice-président du conseil régional, en charge des transports, la priorité absolue c'est cette nouvelle délégation de service public. "On va arriver au terme de la délégation de service public actuelle, rappelle-t'il, c'est ça qui concentre nos efforts. Si vous n'avez pas la plateforme et un gestionnaire de la plateforme, aucun avion ne peut atterrir ni décoller". 

Une plateforme d'aéroport inutile sans lignes à bas coûts selon le président du Jura

Mais sur le plan politique, le scénario est tout autre. La Région pourrait en effet prendre les rennes, et la collectivité ne semble pas très encline à continuer à subventionner les lignes à bas coûts. Pour Clément Pernot, le président du conseil départemental du Jura, c'est une erreur : "Si la Région ne participe pas au financement des lignes low cost, ça veut dire qu'il n'y aura plus de lignes à bas prix". Pour le président jurassien, "on financera une plateforme d'aéroport qui finalement n'aura pas grande utilité". 

Plus de 100.000 passagers en low cost

"Il n'y pas de raison d'avoir honte de ces lignes, ajoute Clément Pernot. Je ne vois pas pourquoi Dole-Jura ne pourrait pas continuer d'assurer ce service qui profite à bon nombre de nos habitants. Plus de 100.000 passagers aujourd'hui utilisent l'aéroport Dole-Jura dans les conditions low cost." Continuer à financer l'aéroport de Dole-Jura tout en conservant les lignes à bas prix coûterait au conseil régional "un gros euro par habitant", selon Clément Pernot .   

Cette année, des liaisons régulières avec Fès, Marrakech et Porto restent assurées par Ryanair de mars à octobre ; avec Bastia via Air Corsica de fin juin à fin septembre.

L'aéroport de Dole, dans le Jura - Radio France
L'aéroport de Dole, dans le Jura © Radio France - Denis Souilla