Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

L'Agence européenne de sécurité aérienne lance une directive d'alerte sur l'Airbus A350

jeudi 24 août 2017 à 16:58 Par Jean-Marc Perez, France Bleu Occitanie

L'AESA , l'Agence européenne de sécurité aérienne, a émis le 22 août une directive d'alerte concernant l'Airbus A350. Elle a détecté une panne potentielle sur le système de refroidissement de l'appareil pouvant provoquer un risque d'explosion

k'Airbus A350-900 sur la piste de Blagnac
k'Airbus A350-900 sur la piste de Blagnac © Radio France - vanessa marguet

Toulouse, France

Le 22 août l'Agence Européenne de sécurité aérienne a dans une directive d'urgence prévenu Airbus qu'elle avait détecté un risque éventuel de dysfonctionnement du système de refroidissement de l'appareil susceptible de pouvoir provoquer un explosion de l'A350

Dans sa directive l'AESA explique que ce risque potentiel, combiné lui même à un problème sur le système d'aspiration de réservoir de carburant, était susceptible de conduire à une surchauffe incontrôlée et de provoquer l'explosion du mélange air carburant.

L'A350 peut continuer à voler

Comme on est dans le domaine ultra sécurisé du transport aérien où tout risque potentiel lorsqu'il est identifié doit être immédiatement corrigé, l'Agence demande donc à Airbus de trouver une solution à cette panne potentielle.

Le constructeur qui a prévenu les compagnies aériennes concernées, annonce avoir mis au point une procédure à adopter si cette surchauffe devait intervenir en attendant de livrer d'ici quelques semaines un logiciel qui lui doit éliminer le risque. D'ici là, les quelques cent A350-900 livrés depuis décembre 2014 peuvent continuer à voler. Dernier né de l'avionneur européen l'A350 qui est assemblé à Toulouse est un gros porteur capable de transporter 325 passagers