Transports

L’agglomération beaunoise étoffe son service de transports en commun

Par Jacky Page, France Bleu Bourgogne lundi 29 août 2016 à 20:00

Les bus rouges du réseau  "Côte & Bus" desservent à des niveaux divers les 53 communes de l'agglomération beaunoise
Les bus rouges du réseau "Côte & Bus" desservent à des niveaux divers les 53 communes de l'agglomération beaunoise © Radio France - Jacky Page

Depuis le 29 août 2016, les habitants de la communauté d'agglomération de Beaune font connaissance avec leur nouveau service de bus.

Anciennement géré en régie, le service de transports en commun de la communauté d’agglomération Beaune Côte & Sud est à présent confié à Kéolis, en délégation de service public, avec un réseau baptisé "Côte & Bus". Les horaires sont élargis, plus tôt le matin, un peu avant 7h, et jusqu'à 18h30-19 h le soir selon les lignes. Autre nouveauté : un fonctionnement entre midi et deux et maintenu pendant les vacances scolaires.

Et puis surtout, chaque commune de la communauté d'agglomération est dorénavant desservie d'une manière ou d'une autre, comme le précise Nolwenn Dufay, la directrice de Kéolis Beaune : « C’est un réseau avec trois niveaux d’offre différents.La ville de Beaune dispose de cinq lignes régulières, les pôles urbains autour de Beaune sont desservis par des lignes interurbaines, et ensuite les petits villages ont un service à la demande sur réservation, avec des allers-retours vers Beaune trois fois par semaine. »

La communauté d’agglomération a souhaité aussi jouer la carte de l’inter modalité, la gare étant désormais reliée aux trois zones de développement économique par des bus aux heures de pointe matin et soir. C’est d’ailleurs à la gare qu’est installé le guichet du réseau « Côte & Bus ».

Vers un triplement du prix de l'abonnement pour les jeunes

Les usagers se pressent au guichet. Les uns pour s’informer sur les nouveaux horaires et trajets. Les autres pour souscrire des abonnements. C’est d’ailleurs là où le bât blesse selon les parents venus prendre un abonnement pour leurs enfants qui vont au collège ou au lycée. 33 euros à l’année, ça n’est pas cher, mais il est prévu de doubler la somme en septembre 2017, puis de la porter à 100 euros en 2018. Patrick fulmine. Il souscrit un abonnement pour sa fille « Passer de 33 à 66 euros en un an, c’est exagéré ». Simone accompagne son petit-fils. Il est enfant unique, et sa grand-mère fait remarquer que pour les familles qui comptent plusieurs enfants, la facture va plus difficilement passer.

Jean-Luc Becquet, vice-président de la communauté d'agglomération Beaune Côte & Sud, chargé des transports, justifie cette évolution du pass jeunes : « Le service évolue, et puis historiquement, nos tarifs étaient faibles eut égard aux communautés d’agglomération équivalentes. Et même en 2018, notre tarif sera dans la moyenne basse de toutes les AOT (Autorités Organisatrices de Transport) de France. » Les personnes âgées de plus de 65 ans ont accès pour leur part à la gratuité pendant les heures creuses du service, ou bien elles peuvent souscrire un abonnement pour 10 euros par mois. Le ticket à l’unité coûte quant à lui un euro.

Partager sur :