Transports

L'ambitieux développement des transports en commun à Nantes Métropole

Par Aurélien Tiercin, France Bleu Loire Océan mardi 24 janvier 2017 à 19:31

Prolongement de la ligne 2 du tramway à Rezé.
Prolongement de la ligne 2 du tramway à Rezé. © Maxppp - Nathalie Bourreau

Des nouvelles lignes de tramway, construction de milliers de places de stationnement de parking relais, des nouveaux bus écologiques : Nantes Métropole lance un ambitieux projet pour les quinze prochaines années.

Le premier objectif de la présidente de Nantes Métropole, Johanna Rolland, c'est de décentraliser le réseau de tram : "Aujourd'hui, le réseau est en étoile et les habitants doivent toujours passer par Commerce. Ce n'est plus possible. Il faut un meilleur maillage du territoire, en toile d'araignée". Le premier chantier sera de relier les lignes 1 et 2 au niveau de la Babinière, à la Chapelle-sur-Erdre. Pour cela, le prolongement de la ligne 1 au niveau de Ranzay franchira l'Erdre et la périphérique.

Babinière deviendra d'ailleurs un pôle multimodal où se croiseront bus, tram-trains et trams. Babinière accueillera également le nouveau dépôt pour y stationner les nouvelles rames de trams que la Métropole a commandé. Des rames plus modernes et surtout d'une capacité d'accueil 20% supérieure. Au total, 350 voyageurs pourront monter à bord. L'agrandissement des nouveaux trams ne leur permettant plus d'entrer dans les dépôts existants, un tout neuf sera crée à Babinière d'ici 2021.

Deux nouvelles lignes de tram sur l'Île de Nantes !

D'ici peu, des lignes de chronobus franchiront le périphérique pour permettre aux non-métropolitains de venir au coeur de Nantes grâce aux transports en commun sans s'engouffrer sur la rocade. Des parkings relais et des stations de chronobus verront le jour à Vertou, Saint-Sébastien-sur-Loire et Saint-Herblain notamment.

La révolution concernera surtout l'Île de Nantes avec notamment une toute nouvelle ligne de tram Nord/Sud entre le Quai de la Fosse et la ZAC des Iles à Rezé en passant par le futur CHU. Le chantier sera titanesque : franchissement de la Loire à deux reprises, il faudra donc doubler le pont Anne de Bretagne et repenser le Pont des Trois continents. Autre ligne nouvelle sur l'île toujours en passant par le CHU, elle reliera le Boulevard des martyrs nantais à celui de Goulin. Les études seront lancées au prochain conseil de la Métropole et le calendrier ne sera connu qu'en 2019. Les nouvelles lignes sont espérées en 2026, pour l'ouverture du nouvel hôpital.

Un projet ambitieux et coûteux forcément. D'ici 2020 et la fin du mandat actuel, la Métropole engage 200 millions d'euros pour la construction de 3000 places de stationnement en parking relais et pour les études des nouvelles lignes de trams. Il faudra ensuite payer les 61 nouvelles rames de trams (au moins 250 millions d'euros), les nouveaux bus électriques et surtout les chantiers colossaux des lignes de tramway. La facture s’élèvera à plusieurs centaines de millions d'euros.