Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'avenir de l'aéroport de Tours est assuré

-
Par , France Bleu Touraine

Quatre contrôleurs aériens vont être affectés à l'aéroport de Tours au départ de l'école de chasse en 2021. Ce qui assure la pérennité du site.

En 2021, les militaires n'assureront plus le contrôle aérien à Tours, ils seront remplacés par 4 contrôleurs aériens de la DGAC
En 2021, les militaires n'assureront plus le contrôle aérien à Tours, ils seront remplacés par 4 contrôleurs aériens de la DGAC © Maxppp - Maxppp

L'avenir de l'aéroport de Tours semble assuré. Il était compromis, depuis l'annonce du départ de l'école de chasse pour Cognac en 2021. Jusqu'ici en effet, on ne savait pas qui allait assurer à cette date le contrôle aérien à la place des militaires. Une solution a donc été trouvée, actée par Matignon. 

En 2021, 4 contrôleurs aériens vont arriver à Tours

Il s'agira d'anciens militaires, de Tours ou d'autres bases ailleurs en France. Ils vont être transférés à la Direction générale de l'aviation civile pour assurer la pérennité de l'aéroport de Tours. Car c'est bien de cela qu'il s'agit, d'une question de survie. Pas de contrôleurs aériens, pas d'aéroport en effet. Aujourd'hui le contrôle aérien, qu'il soit militaire ou civil, est assuré par la base aérienne, et avant cette annonce, on ne savait pas qui allait le gérer après le départ de l'école de chasse dans 2 ans. 

Quel avenir après 2023 ?

Une question réglée donc à partir de 2021, mais pour ce qui se passera ensuite, après 2023, c'est plus opaque. On sait qu'une tour de contrôle digitale va être installée à Tours, sans doute à cette même date. Une première en France. Pourtant, si cette tour va elle aussi assurer la survie de l'aéroport tourangeau, elle pourrait bien être pilotée d'un autre site, encore inconnu à ce jour. La décision devrait être prise à la fin de l'année.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess