Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

L'Etat confirme son désengagement du projet de gare TGV près de Montélimar

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

La ministre des transports Elisabeth Borne a confirmé mercredi à la députée LREM Alice Thourot que l'Etat ne participerait pas au financement du projet de gare TGV à Allan dans la Drôme.

La gare TGV d'Allan verra-t-elle le jour ?
La gare TGV d'Allan verra-t-elle le jour ? © Maxppp - Félix Golesi

Montélimar, France

Ce n'est pas une surprise. Mais c'est une confirmation officielle. L'Etat ne mettra pas un sou dans le projet de gare TGV d'Allan. C'est la députée LREM de Montélimar Alice Thourot qui le fait savoir suite à la réunion à laquelle elle a assisté sur la programmation des grands investissements de transports en Auvergne-Rhône-Alpes ce mercredi 17 octobre. 

Elisabeth Borne y a annoncé l'abandon du projet d'autoroute A45 entre Lyon et Saint-Etienne. Elle a confirmé également qu'il n'y aurait pas d'engagement financier de l'Etat dans la création d'une nouvelle gare TGV dans la Drôme. L'Etat privilégie les investissements pour la rénovation des lignes existantes et vieillissantes. 

L'agglo de Montélimar et la région sont pour l'instant les seuls financeurs

En l'état du dossier, la gare TGV d'Allan devra donc être financée intégralement par les collectivités locales et éventuellement des partenaires privés. Le maire de Montélimar et président de l'agglo, Franck Reynier, s'est dit prêt en juin à ce que la collectivité prenne la maîtrise d'ouvrage. Le président de région Laurent Wauquiez assure que la région participera au financement. 

Alice Thourot émet des réserves sur ce choix.  S'il n'y a pas de co-financement par des entreprises privées, "cette construction nécessiterait un endettement très lourd de l'agglomération au détriment de la réalisation d'autres projets pour le territoire". Selon elle, "la multiplication des gares TGV hors des centres-villes ne s'inscrit plus dans le sens de l'histoire."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu