Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

L’exécutif au chevet des routes de Castagniccia

-
Par , France Bleu RCFM

Gilles Simeoni le président du conseil exécutif de Corse et Vanina Borromei la conseillère exécutive chargée des infrastructures de transports sont allés en Castagniccia afin d'aborder la problématique des routes avec les maires. Ces derniers pointent du doigt un réseau en piteux état.

Castagniccia
Castagniccia © Maxppp - Maxppp

Corse, France

Pour se rendre dans le village de Valle d'Orezza les routes sont abîmées et très étroites, comme le souligne le maire Michel Sorbara. "Nous avons souvent de la neige, et l'hiver il m'arrive de faire jusqu'à 200 mètres en marche arrière parce que les gens ne peuvent pas passer. En plus de cela, on ne peut pas s'approcher des caniveaux car la route est plus haute de 40 centimètres, et si on descend on ne remonte plus". Pour Charles Giacomi le maire de Pruno, l'état du réseau routier n'arrange rien au problème du dépeuplement des villages "Cela a un impact sur tout. La désertification bien entendu, mais aussi au niveau économique, vous imaginez bien que les entreprises et les commerçants hésitent à s'installer. C'est le serpent qui se mord la queue."

Pour expliquer l'état de ces routes, Vanina Borromei, conseillère exécutive en charge de la question, pointe du doigt un classement de ces dernières établi par l'ancien conseil départemental de Haute-Corse. "La plupart de ces routes étaient classées en numéro 3 et 4, c'est à dire comme des routes très peu empruntées et du coup pas forcément traitées en priorité. Pour notre part nous avons fait le choix de revoir cette classification, cela nous a pris du temps, dix-huit mois, cela a été un état des lieux très compliqué à réaliser. Au final, nous avons aussi fait le choix de considérer que le défaut d'entretien était une erreur fondamentale, puisque de toute façon il coûterait beaucoup plus à la collectivité".

Les maires de Castagniccia pointent du doigt le mauvais état des routes dans la région.

Des travaux prévus

Depuis les intempéries de novembre 2018, la route est effondrée sur une vingtaine de mètres entre les villages de Felce et Tarranu. Des travaux sont actuellement en cours et devraient être terminés d'ici le début de l'année 2020. Depuis 2017, près de 5 millions d'euros ont été injectés par la Collectivité de Corse pour "remettre à niveau" le réseau routier de Castagniccia et les travaux vont continuer précise aujourd'hui Vanina Borromei. "À partir de janvier 2020, il y aura énormément de changement, mais aussi beaucoup plus de communication avec le nouvel organigramme de la Collectivité de Corse au niveau des infrastructures routières. Des contacts ont d'ailleurs déjà été renoués, puisqu'il y avait selon les maires un déficit de communication [...] À partir de janvier 2020 beaucoup de points noirs seront traités et cela ne pourra aller qu'en s'améliorant".

Vanina Borromei, conseillère exécutive en charge des infrastructures de transports

Choix de la station

France Bleu