Transports

L'hiver sur les routes, le département veille

Par Camille Marigaux, France Bleu Nord vendredi 30 décembre 2016 à 17:08

Dans les régions des Hauts-de-France et du Grand-Est, plus de 2500 tonnes ont été utilisées l'an dernier par la DIR du Nord.
Dans les régions des Hauts-de-France et du Grand-Est, plus de 2500 tonnes ont été utilisées l'an dernier par la DIR du Nord. © Maxppp - Edouard Bride (Voix du Nord)

Sous les 0 degrés, le verglas et la neige commencent à d'installer. Il faut donc redoubler de prudence si vous prenez le volant. Depuis le mois d'octobre, les équipes de la Direction Interdépartementale des routes (DIR) du Nord s'y préparent.

Grâce à son dispositif de "Viabilité Hivernale", la Direction Interdépartementale des routes du Nord intervient sur les 11 000 km de voies concernées dans tout le Nord du pays, des Hauts de France au Grand Est.

Les endroits les plus délicats et que les agents surveillent particulièrement restent les pentes, les virages (échangeurs et bretelles) où se forment les congères, ces amas de neige particulièrement redoutables. Le sel est utilisé directement sur le verglas. En cas de neige, il faut d'abord la déblayer avant de traiter la chaussée. L'an dernier sur tout le réseau plus de 2500 tonnes de sel ont été utilisées.

Le dispositif est en place jusqu'à la fin du mois de mars prochain, mois auquel il peut encore neiger fortement, on se rappelle de l'année 2013, particulièrement compliquée. A partir du 1er janvier 2017, en raison de la loi Notre sur l'aménagement du territoire, la nouvelle Métropole Européenne de Lille prendra en charge une partie du réseau actuellement géré par le département.

Ne pas doubler les saleuses sur la route

Pour les automobilistes, quelques conseils. Les pneus neige sont fortement conseillés sur au moins deux roues motrices quand le thermomètre passe sous la basse des 7 degrés. Mais certains pneus récents fonctionnent pour toutes les saisons et suffisent pour affronter l'hiver. Sur la route, on adapte sa vitesse et ses déplacements bien sûr. Car même une fois traitées et salées, les routes peuvent rester humides et glissantes. Et les jours de forte neige, on décale si possible son déplacement.

Si on part en week-end et qu'il faut passer par les grands axes, mieux vaut prévoir les conséquences de la météo. On n'oublie pas d'emener une bouteille d'eau et des couvertures au cas où on resterait bloqué dans les bouchons, s'il neige beaucoup et que les équipes de salage interviennent.

Ce qu'il faut avoir en tête c'est que pour se débarrasser de la neige, il faut d'abord déblayer avant de saler la chaussée, ce qui peut mettre du temps ! Enfin dernier rappel : en voiture, on ne s'approche pas des saleuses, et on ne les double surtout pas... il faut rester patient.

A LIRE AUSSINeige et Verglas : comment bien circuler dans le Nord et le Pas-de-Calais