Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'Ile de Sein conserve son canot SNSM tous temps, les Sables d'Olonne auront un semi-rigide

La réunion prévue mercredi prochain, à Audierne (Finistère), pour trouver une solution pour les deux stations SNSM a capoté. Aucune des deux ne veut troquer un canot "tous temps" contre une vedette de première classe (V1). Un "gâchis" regrette-t-on au sein de la SNSM.

 Le canot tous temps de nouvelle génération de l'Ile de Sein est au centre d'une polémique ces derniers jours
Le canot tous temps de nouvelle génération de l'Ile de Sein est au centre d'une polémique ces derniers jours © Maxppp -

Les Sables-d'Olonne, France

"Il n'y a plus de réunion, plus de solution, c'est un gâchis" dit-on au sein de la SNSM au niveau national. La réunion prévue mercredi à Audierne pour tenter de trouver une ultime solution dans ce dossier est annulée : "ll n'y a plus de raisons de la tenir puisque chacun campe sur ses positions", ajoute la source au sein de la Société nationale de sauvetage en mer.

Un "immense gâchis"

La raison ? Ni la station de l'île de Sein, ni la station des Sables-d'Olonne ne veulent d'une vedette de première classe V1 en remplacement d'un canot tous temps pendant la durée des travaux sur le bateau qui est en chantier depuis des mois. "Nous n'avons pas d'autres solutions disponibles ni en Bretagne, ni en Vendée, ni en Gironde, donc on arrête les discussions, les Sables auront un SRA, un semi-rigide aluminium doté de deux moteurs 150 CV pour permettre des interventions jusqu'à 6 milles des côtes" explique une responsable de la SNSM évoquant un "immense gâchis".

Choix de la station

France Bleu